Imagina

Forum de la communauté WOW RP du serveur 0rigine pour le royaume Imagina
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Logique prend le dessus.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Uktena

avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 20/11/2014
Age : 37

MessageSujet: La Logique prend le dessus.   Ven 5 Déc - 22:39

On peut tout demander au dieux, mais seul les plus sages et les plus avisés sont capables de comprendre leur réponse. Elles sont souvent étranges et inattendues, voir totalement inadaptés quant aux intentions des mortels. Car oui, ils répondent toujours. Mais chaque réponse est plus terrible que ce que le simple mortel ne peut anticipé.
Pesez chaque mot avant de vous adresser à Eux.


Le monde renaissant était en proie au chaos. Le Premier Revenu, Gorn, venait de mourir. Ses amie, exigeant toujours d'avantage des dieux sans rien leur approter décidèrent de les trahir après ce tragique événement.

Papillon, la Donneuse de Noms, avait trouvé la mort, après avoir décidé d'aider Blanche dans son entreprise d'établissement. Beaucoup de derniers nés succombaient à la violence du monde. D'aucun diront que l'un comme l'autre furent rappelée auprès de leur divinités en prévision des événements à venir.

Ces événements, les nombreuses morts, les ténèbres dans le cœur des mortels et la recherche incessante de savoir attirèrent l'attention d'un être qui n'était pas un dieu. Pas plus qu'une mortelle. L'esprit de Logique Nécromécanisé Félicité était sensible à ces événements.
Maitresse de son existence, perfectionnée depuis de nombreuses années de discipline et de recherches, elle put percevoir les perturbation dans l'au-delà. Elle finit, après des jours complets à calculer et anticiper, par sauter le pas et se rendre elle aussi sur place. Le monde est aux Dieux, leur Règles sont toute puissantes. La machine néoromantique n'y échappa pas : elle redevint mortelle. Du moins le temps de son séjours sur terre. Une seconde chance dans un second monde, l'ancien n'étant plus, ce faisant, elle perdit sa mémoire, son savoir, mais retrouva la vie et son corps d’antan, elle pourrait donc à nouveau choisir sa voie : l'Art des Morts ou la Lumière ?

Une chose toutefois ne changea pas, l'unique but de son existence : Améliorer la Vie, Triompher de la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Uktena

avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 20/11/2014
Age : 37

MessageSujet: Re: La Logique prend le dessus.   Dim 7 Déc - 13:20

La mort était omniprésente au quotidien. Partout, des corps plus où moins mutilés de Revenus qui avaient croisés leur destin au détour d'un chemin.
Cela interrogeait beaucoup Félicité. Si ils étaient réapparus dans les crypte et que certains se voyaient accordé une seconde chance après une fin tragique et prématurée, pourquoi n'était il pas possible de réitérer l'expérience indéfiniment ?
Les fantômes dans la région revenez bien, eux, pourquoi pas ceux des Revenus ?
Pourquoi la mort devait elle être une fatalité ?
De nombreuse stèles y faisait référence, posant des questions sur cette énigme. Félicité avait décider d'y répondre.

Sa vision des chose entrait en conflit avec l’éthique d'autre survivant, comme Sha'or et Brume. Ils pensaient que la mort était une chose naturelle et inévitable. Mais pourquoi faire revenir des gens pour les tuer ensuite ?
Les gens reviennent vide de souvenir, vide de compétence et de connaissance, mais parviennent a acquérir rapidement, en fonction de leurs spécialités.
Et ils meurent.

Pour Félicité, ces morts sont un gaspillage intolérable des savoir acquit, souvent au prix d'effort incommensurables et parfois de telle sorte qu'il est impossible de les obtenir à nouveau. Quant bien même les dieux daignent seulement les transmettre à une autre personne. Elle entreprit donc d'aller chercher des cadavres pour en apprendre d'avantage sur la vie et la mort, par autopsie.

La mort de Thor fut un déclencheur. Félicité, maintenant connue sous le nom de Tempérance, croisa le corps du Tauren au détour d'une route. Elle l'avait rencontrer la veille, un homme bon, aimable et amicale. Quelqu'un avec qui on s'entend tout de suite très bien.

Elle tenta de réparer son corps et de lui réinsufler la vie, en vain. Elle analysa de façon méthodique la situation : il manquait quelque chose pour le faire revenir, certes diminué, mais vivant. Elle étudia la question et en conclut qu'il s'agissait d'une énergie vitale : l'âme. Sans âme pour l'animer, le corps n'est qu'un objet inerte. Substituer cette source d'énergie à une autre ? Pourquoi pas. Mais l'individu ne reviendrait pas pour autant, il ne serait guère plus qu'un pantin sans conscience.
Elle se concentra et finit par "prier" l'âme de Thor. Ou l'invoquer. Si les dieux immatériels peuvent répondre a des prières, alors peut être que les âmes des défunts, tout aussi immatérielles, pourraient elle aussi répondre. Étonnamment elle y réussit !

Elle discuta avec l'esprit de Thor, qui lui avoua être coincé dans les lymbes, loin de son corps et de sans amis. Elle l'enjoignit à contacter Brume pour lui transmettre son savoir, ce qu'il fit, avant de lui donner les information qu'elle cherchait sur les lymbes, la séparation du corps et de l'esprit et la mort.
Les fantômes des ruines n'étaient pas coincés dans les lymbes, eux. Ils étaient au contraire bien trop réels. Avec l'aide de Saphir, Jade et Powo, un nouveau venu, elle en affronta quelques un. Ils drainaient l'énergie vitale des vivant, causant des états de panique insensés. Elle tenait peut ^tre là une piste sur ses recherches : Si ils sont capables de se recharger en énergies vitales de la sorte, il devait être possible de retourner le phénomène dans l'autre sens. Drainer leur énergie spirituelle, obtenir de la matière d'âme et s'en servir comme monnaie d'échange. C'est à dire : réalimenter un corps mort avec le minimum d'essence spirituelle nécessaire à son retour à la vie, pour le peut que l'ont puisse stabiliser ses blessure et que sont état ne soit pas trop critique, sans quoi les défaillances physique engendreront une nouvelle mort particulièrement douloureuse pour le sujet.

Son programme pour les jours à venir était simple : se faire frapper par les fantômes d'ombre, observer le processus de drain, en comprendre le fonctionnement et développer une variante utilisable pour en tirer des "particules d'âme". Puis étudier les usages possible de ces Particules dans la préservation de la vie.

Mais de nouveaux événements allez changer tout ça ...
Revenir en haut Aller en bas
Uktena

avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 20/11/2014
Age : 37

MessageSujet: Re: La Logique prend le dessus.   Dim 7 Déc - 13:48

Bien que ce ne fut qu'un contre-temps dans des recherches, l'évênement de la soirée allait être une nouvelle source de mâne et une révolution en soit.

Vers 17h30 un séisme frappa la région, magnitude 2.5. A peine de quoi faire tomber la poussière du plafond. Mais quelque chose se passait.
En sortant des cavernes, la communauté ressentit une sorte de vent de renouveau, une odeur d'humus frais était porté à leurs narines par le vent.

Toute la bande, 7 personnes : Jade, Natsil, Draka, Saphir, Brume, Powo et elle même se dirigèrent vers la sources des événements ... pour y découvrir un Gardien disparut et une route vers un nouveau territoire verdoyant. Le chemin était parsemé de corps de créature difformes et hideuse, mais bel et bien morte.

L'exploration des lieux était pleine de surprises et d'émerveillement : les créatures croisée plus tôt avaient établit un camps dans un creux en retrait du chemin, le premier contact fût ... difficile.
Les Revenus furent accueillit à coups de jet de pierres
Ils s'éloignèrent des indigènes pour poursuivre leur exploration : une tour, un village de huttes, un fort .. occupé par des indigènes. Brume et Tempérance se retrouvèrent isolée du reste du groupe, c'est alors que deux indigènes les attaquèrent. Ce qui déclencha toute une suite d'événements déplorables.

Une fois leurs amis retrouvés, tous se dirigèrent aux portes de la forteresse, pour parler. Ils ne reçurent en réponse que des grognements et coups de bâton, ce qui poussa la majorité du groupe à attaquer le village fortifié. Les troggs, puisque c'est leur nom, furent allégrement massacrés par les Revenus et boutés hors des murs de la place forte qui prendra plus tard le nom de Noireperle.

L'exploration de la nouvelle région se poursuivit, mais Tempérance perdit le reste du groupe au abbord d'un édifice engloutit au milieu d'un lac. Elle erra tant bien que mal dans le marais à la recherche de ses compagnons, sans succès ...

Pendant ce temps, Natsil et Jade découvrirent une Perle noire suintant d'un liquide visqueux. Il semblerait que Natsil décida de gouter au liquide .. Bonne approche scientifique. Mais risquée.

Tôt ou tard, cela aurait des conséquence. La première fut un schisme radicale dans la communauté. Saphir et Brume interrogèrent les dieux de la nature qui leur expliqua les maléfices de la perles, l'origine des troggs et leur allégeance à des entités néfastes ainsi que l'implication de Natsil, Jade et Draka dans cette affaire, bien que ces dernières en furent inconscientes.

Elle purent tout raconter à Sha'or, Limiia et Tempérance lorsqu'ils se retrouvèrent au village de huttes. Un vent de division et de conflit accompagnait la découverte de cette nouvelle région.

Plus que jamais, Tempérance devait poursuivre ses recherches, et avec cette nouvelle région et le nombre incroyable de cadavres de troggs parsemant les routes, elle avait acquit un nouveau réservoir de spécimen en plus d'une plus grande quiétude dans la Morte-vallée ....
Revenir en haut Aller en bas
Uktena

avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 20/11/2014
Age : 37

MessageSujet: Re: La Logique prend le dessus.   Mar 9 Déc - 3:50

Tempérance venait d'apprendre la mort -confirmée- de Saphir et celle supposée de Brume, qui aurait été emportée sous terre par un spectre d'ombre. La journée commencée mal, elle avait tout juste expliqué la voie à suivre pour que ses amies puissent mieux suivre les enseignements de leur dieu de nature qu'elles disparaissaient le lendemain dans de tragiques conditions. Les dieux de nature n'aiment visiblement pas leurs adeptes, ils ne les aident pas beaucoup à se défendre. Les rats non plus et les spectres encore moins.
Qu'importe, elle avait promis d'aider Thor a accomplir sa mission sacrée, elle le ferait. L'étique de sa divinité sans adeptes vivant en moins.
En gros, exterminer de façon systématique et définitive toute la population de rongeurs du pays, n'en déplaise à personne. A vrai dire, sa façon de penser ne prenait pas vraiment en compte les petits caprices de tout un chacun, quant bien même fussent-ils des dieux. Et puis le coté "sauvegarde du biorythme de la nature" n'était surement qu'une interprétation erronée.

Elle se retrouva avec Pure, la prédatrice, pour le reste de la soirée. Ensemble elle entreprirent d'explorer les environs, en quête "d'inspiration".
Elles les trouvèrent en la personne de Blanche. Blanche semblait un peu .. perdue. Elle tentait tant bien que mal de garder un environnement personnel sous contrôle, une Noble Tâche aux yeux de Tempérance, mais un signe évident de folie douce aux yeux de n'importe qui s'en souciant quelque peu.

Mais Blanche avait une chose qui plaisait par dessus tout à la jeune femme : de la créativité !
Elle leur expliqua (vaguement) la méthode qu'elle avait utiliser pour éliminer les rats : de la viande empoisonnée par la toxine des scorpides. Parfait ! Simple et efficace, le plan d'extermination de Tempérance prenait forme tout en se voyant doté d'une arme. Bientôt les rongeurs seraient une espèce en voie d'extinction.

Ensuite, il y avait cette idée de se protéger. Améliorer les défenses n'était pas du luxe.
Blanche voulait utiliser les écailles de crocsilisques, mais d'une façon un peu .. empirique.
Tempérance n'eut pas long a réfléchir pour remplir le cahier des charges :
-efficaces
-résistant (au coup)
-confortable à porter sur la peau
-facile à retirer en cas de besoin
Les gilets remplissaient les deux derniers critères, un maillage d'écailles de croco les premiers. Ils suffisait donc de tisser les écailles sur un gilet pour en optimiser le port, la résistance et les capacités défensives.

Seul défaut : le fil. Pour tisser le maillage, il en fallait de grandes quantités. C'est en allant en chercher que les fameux rats ourdirent leur plan de défense : une embuscade sournoise pour éliminer leur ultime ennemie. Félicité succomba a une hémorragie .... Mais ce que les rats ignoraient, c'est qu'elle n'avait pas dit son dernier mot. Ce n'est jamais bon de se mettre la mort à dos, encore moins en envoyant cette dernière étudier son propre domaine ....

Félicité eu tout loisir d'étudier les lymbes, les sensations, les ombres qui s'y cachent et les murmures des esprits dans l'au-delà, que des choses si familières .. et le bruit qu'elle entendait en discutant avec l'esprit défunt de Thor : Tic tac tic tac tic tac ... Un écho du passé. De son passé. Elle apprit. Elle comprit. Ce bruit venait d'elle ...
Revenir en haut Aller en bas
Uktena

avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 20/11/2014
Age : 37

MessageSujet: Les Chroniques des Morts.   Mar 9 Déc - 4:34

Tempérance avait profiter de son séjour à la surface pour étudier les phénomènes locaux. Elle entreprit d'enregistrer toutes ses observations pour les passer en revue.

Les Fantômes.

Les fantômes sont les premières choses que tout Revenus voie à la surface. Ils hantent les terres et s'en prennent aux vivants. Pourquoi ?
Parcequ'ils ont faim.

Il s'agit d'âmes errantes dépourvues de corps. Il ne sont pas réellement solides. Ni même tangibles, jusqu'à ce qu'ils perçoivent une source de Vie suffisamment concrète.
C'est pour ça qu'il ne s'en prennent pas aux rats, mais aux gens. La plupart s'écroulent après quelques coups et, chose étonnante, tentent de fuir lorsque la situation tourne à leur désavantage.
Pourtant ils reviennent. Pourtant ils sont morts. Qu'ont-ils à craindre de nos coups ?
Rien. Si ce n'est une perte d'une précieuse ressource diffcile à trouver : l'énergie vitale qu'ils volent à leur victimes.

Les spectres sont des fantômes d'apparence ténébreuse. Ils sont expert dans le vol de vie, c'est ainsi qu'ils se nourrissent. Ils dépouillent leur victimes victime d'une partie de leur vitalité à l'instant même ou le combat s'engage, ce qui a un effet terrifiant sur le moral. La plupart des gens paniquent. Ensuite, les spectres surenchérissent sur ce stress initiale pour se débarrasser de la victime, ou au moins l'éloigner. La ponction initiale semble leur suffire à assurer leur maintient dans le monde physique. Mais il se peut qu'ils s'alimentent aussi en partie de la peur ainsi générée. Une sorte de dessert après le plat principal.

Si ils se nourrissent de la vie, la faune et la flore environnante semble être un compromit en cas de disette, toutefois aucune agression directe envers les rats n'a été constatée. Les plantes, elles, sont globalement fanées et maladives. Seule les plus robustes perdurent dans un état somme toute catastrophique.

Il est possible que les fantômes et spectres s'en alimentent de manière passive, drainant inexorablement la vitalité de la nature environnante, lui laissant tout juste de quoi se maintenir. Si toute la région devenait stérile, il y a fort à parier que ces mort vivants disparaitraient à leur tour.

Les Revenants.

Le cas des revenant est un à part. Il semblerait qu'il s'agisse de spectres ayant posséder une carcasse plus ou moins complète pour se maintenir dans un étant physique stable.
Concrètement, ce sont des adversaires impressionnant et sournois, mais au final leur principal avantage et aussi leur défaut majeur : le corps est fébrile et souvent cassant. Tapez dessus avec force et il se disloquera. Les revenants ont cette particularité de ... ne pas revenir. Du moins, ils le font lentement, parfois après plusieurs jours. Il est possible qu'il s'agisse du temps qu'ils mettent à retrouver une nouvelle carcasse adéquate.

La magie.

Je me suis laissée frappée par un grand nombres de drain, récupérant mes forces entre deux études de ce phénomène.
Ma conclusion est qu'il s'agit d'une technique permettant aux esprits de s'alimenter, de procéder à un échange entre le mort et le vivant, pour pouvoir perdurer plus efficacement dans ce monde. C'est en grande partie pour ça qu'ils reviennent toujours.

Le sort, si il est maitriser naturellement par des esprit de personne décédés, est surement maitrisable et réversible pour les vivants. Voler la force spirituelle des âmes en peine devrait nous permettre de mieux maitriser les aléas que nous impose l'état de vivant : nous pourrions copier la capacité des morts à revenir sans être coincé dans les lymbes.

Je travaille à l'étude et l'élaboration d'un sort qui permettrait drainer cette énergie de l'au-delà pour nos usage personnel. Nul doute que ce serait un pas de géant dans la survie.
*note en coin de page : les créatures vivante on aussi une âme et une énergie spirituelle, ce type de sort devrait pouvoir être utiliser contre des créature bien vivantes avec une efficacité comparable*

Les Lymbes :

La communication avec les âmes de nos proches défunt est possible par delà les lymbes. Nos morts sont coincés dans un monde souterrain, visiblement celui dans lequel nous nous sommes réveillés. Il est possible que ces premiers pas dans ces souterrain n'aient pas été effectué physiquement. En effet, le réveil sur la pile d'ossement pourrait n'avoir été effectuer que par notre âme, qui n'aurait reçut son corps qu'une fois à l'extérieur. Ce qui explique pourquoi lors d'un incident tragique conduisant à une mort physique, l'âme de la personne y retourne .. et puisse à nouveau en sortir selon les cas.

Les lymbes sont fascinantes, un endroit plein de ses propres secrets, ses mystères et ses règles propres. L'esprit avisé y percevra des murmures, des mots, des phrases même contenant parfois des vérités et secrets antiques, perdus depuis des millénaires. Encore faut il les comprendre.
Le monde y est fait d'énergie, ou bien nous y percevons l'énergie spirituelle du monde. Les mots contenus dans le monde physique nous sont inaccessibles mais ceux propres à l'au-delà y paraissent clairs comme de l'eau de roche.

La plupart des gens "vivent" leur passage dans les lymbes comme un moment traumatisant et désagréable. Il faut un esprit de pure logique et d'analyse pour se rendre compte de tout le potentiel offert par un tel univers.
Revenir en haut Aller en bas
Uktena

avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 20/11/2014
Age : 37

MessageSujet: Re: La Logique prend le dessus.   Mar 23 Déc - 16:36

Tempérance en était au point mort dans ses recherches en nécromancie : elle ne parvenait pas à manipuler les énergie mystiques nécessaires à l'utilisation des sorts. Il manquait quelque chose ..
Un professeur ? Des indices sur comment procéder ? Initialement, Félicité, celle qu'elle avait été avant de revenir dans se monde, était une servante dans un manoir, elle avait appris les Arts de la Mort en compagnie de son maitre après son passage en morte-vivante. Ces résidus du passé et les pratiques qui suivirent jusqu'à aujourd'hui lui laissaient paraitre que ce genre de chose était un acquit indéniable mais la réalité des choses tendaient vers le contraire : sans avoir l'étrier nécessaire pour y mettre le pieds, impossible monter sur cette voie .. du moins, pas aussi simplement.
Il faudrait un Maitre. LE Maitre.

Sans sa quête, elle parla avec Jules, qui fut riche en enseignement sur les peuples et le monde environnant, puis à Abercrombie ... Ce fut une déception. Une de plus. Il lui dit clairement qu'elle ne possédait probablement pas le don inné à la pratique des arcanes.
Les Dieux ? Elle ne les priait pas. Et il semblait peut probable que même dans ce cas, ils lui répondent : Son existence passée avait été vouée à leur voler les âmes et destinées de leurs ouailles, sans parler du fait qu'elle était devenu ni plus ni moins qu'une machine immortelle dont le seul but était de cumuler du savoir par delà le temps et les cycles naturels. Autant dire la pire insulte pour un dieu.

Mais ce n'était plus. Aujourd'hui elle était vivante. Abercrombie répondit aux interrogations de Gribarbe à propos d'Ebène. Il lui dit que les âmles animales rejoignaient leur propre Au-delà. Cet indice minime entraina un tout nouveau domaine de recherche pour Tempérance ... Mais elle s'y pencherait plus tard.

En attendant, faute de progression et de sujet d'étude sur les fantômes et les lymbes, ces derniers ayant disparus, et faute de professeurs en magie, elle se lança a plein temps dans son autre domaine de prédilection : la recherche d'amélioration des capacités physiques individuelles par l'adjonction de matériaux extérieurs.
Ou plus communément, la confection d'équipements.

"Depuis le jours où les premiers Éveillés ont ramasser un os pour s'en servir comme arme contre les danger de l'environnement, nous sommes tous devenus dépendant de la technologie pour survivre".
Tous ? Non, pas Pure. Mais il fat des exceptions pour confirmer les règles.

Elle s'y mis d'arrache pieds, améliorant les armures d'écailles, les armes, les capacité de transport de matériel, le conforts personnel, à l'aide de Blanche, dont elle rejoint la "communauté". Si on peut appeler ça une communauté, un petit groupe, même pas une bande !
Blanche avait établit son camps dans une caverne envahit de fumeroles, il y faisait chaud et sec, on pouvait y travailler tranquillement et le lieux était facilement défendable. Un bon point. De plus il se trouvait dans la Vallée de la Mort, un terrain désormais bien connu où il était devenu aidé de trouver les ressources.
Blanche était quelqu'un de sympathique, un peu spécial, mais pas désagréable pour Tempérance, qui était au moins aussi spéciale qu'elle. Et elle était créative ! L'humaine passait son temps libre a chercher de quoi améliorer son confort et son quotidien, des lits, des coffres de réserves, un atelier .. elle était en bonne voie pour refaire un début d’infrastructure sociale vivable.

Tempérance garda tout de même un lien avec les autres, installés dans le marais. Elle n'avait que peu, si ce n'est pas du tout d'affinités avec les "dirigeants" de leur groupe : Gribabe, Natsil et Jade. elle les trouvait juste antipathiques. Certain leur faisaient confiance, comme Sha'or, dans une optique de regroupement pour le bien de tous, d'autre s'en méfiaient, comme Brume, n'oubliant pas leur actes diiscutables du passé. Du coté de Tempérance, les relations étaient houleuses ..
Les membres de leur groupes portaient tous des armures d'écailles, développées par Blanche et elle, mais aucun n'aurait reconnu qu'il s'agissait de son travail.
Leur propres recherches dans l'armement étaient intéressantes, en revanche. Un prêté pour un rendu, Tempérance profita d'un passage dans leur village pour s'en emparer. Il ne lui resterait plus qu'a l'améliorer à son tour .. et ne pas partager cette fois. L'ingratitude à un prix, et il est le triple de ce qu'il a couté.
Toutefois, n'étant pas dénué de bonne manière, l'humaine accepterait d'échanger ... créant par là même la notion de Commerce. (ainsi que le conflit entre capitalisme et communisme, l'espionnage et la territorialité...)

Les jours passants, elle se découvrit des notions nouvelles au contact des autres : des sentiments, des affinité et même ... un certain sens éthique ! Les grands responsables en étaient les serviteurs de la nature Brume et Corne noire, affectueusement renommé Korhn. Ils étaient même parvenus à la convaincre petit à petit du bien fondé de leur pratiques, visant à créer un lien en les Éveillés et la nature. De fait, Tempérance commençait à mieux saisir l'équilibre animal, même si elle faisait mine du contraire, n'étant pas aussi extrémiste que d'autre tel que Saphir.
Pour elle, les animaux restaient des proies, des ressources potentielles, mais elle admit largement le principe de leur rendre hommage en s'acharnant à ne tuer que le stricte nécessaire et à prendre le maximum transportable sur leurs dépouilles tout en remerciant leur esprit, puisqu'il est établit qu'ils en ont un. D'ailleurs, à ce sujet, si les animaux ont un potentiel d'âme et d'esprit, ils ont un potentiel de fantômes, eux aussi, voilà l'autre voie que les propos d'Abercrombie à propos d’Ébène avaient ouverts : utiliser tant le corps que l'esprit des bêtes, dans des proportions raisonnables.

Ses propres recherches sur une nouvelle arme censée concurrencer les lanceurs de sorts se soldant pour la plupart par des échecs de mise en œuvre, elle décida de les mettre de coté pour réétudier cette nouvelle piste sur les animaux ...
Revenir en haut Aller en bas
Uktena

avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 20/11/2014
Age : 37

MessageSujet: Re: La Logique prend le dessus.   Lun 25 Mai - 20:59

La Tour.
Cette structure emplies de mystères faisait le parfait écrin pour Tempérance.
Elle y vivait désormais pleinement, fière de porter la robe des servantes du Maitre, les Gardiens, où plutôt les gardiennes puisqu'il n'y avait que des filles.

En tant que native du monde extérieur, elle était plus souvent que les autres amenée à s'aventurer hors des murs de la Tour, ses comparses s'y sentant moins à l'aise.
Elle reçue donc la mission d'aider les nouveaux revenus a survivre à leurs premiers jours dans le monde, à condition de ne leur fournir aucune arme, hormis celles qu'ils pourraient trouver eux même, ni de leur enseigner aucun secret de la tour, ce que Tempérance ne risquait pas de faire, étant donné sa tendance à conserver l'exclusivité de ses connaissances.
C'est ainsi qu'elle assista nombre de revenus, les observant progresser pour certain, s'épanouir .. ou mourir, pour beaucoup.

Cette tâche pourrait s'avérer dure, moralement, pour une personne plus sentimentale ou plus prompte à s'attacher. Mais elle était parfaite pour quelqu'un comme Tempérance. Elle percevait les choses de façon mécanique, systématique et logique. Une machine. La mort des revenus la peinait mais ne l'affectait au final que très peu, seuls les progrès des survivant l'intéressant.

Du coté personnel, Félicité s'était développé. Elle avait finalement découvert tout l'avantage qu'il y avait a s'accompagner d'un animal ... un lui ressemblant, de préférence. En l’occurrence, un Moustique. Enfin, "Moustique" devait être un nom attribué par défaut, car Drone n'y ressemblait plus du tout ! C'était une énorme guêpe royale avec un dard de la taille d'une dague et un épouvantable bourdonnement au bruit de moteur.
Il servit, ou plutôt elle, servit dans la tour, dans la lutte contre les parasite destructeurs qui s'attaquaient aux ouvrages anciens de la bibliothèque. Désormais c'était des essaims de ces "moustiques" qui leur faisait la chasse. Plus petits que Drone, mais nombreux et tout aussi efficaces.

Bientôt Tempérance put entrer dans la bibliothèque secrète, pour y découvrir de nouvelles choses ..
La science du savoir anciens ...
Revenir en haut Aller en bas
Uktena

avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 20/11/2014
Age : 37

MessageSujet: La porte des morts   Dim 5 Juil - 13:39

Les derniers événements avaient légèrement chamboulés notre petite Tempérance.

Elle étudiait toujours les technologies anciennes, ainsi que de nombreuses autres choses .. dont les relations humaines.
Rieur. Elle avait finit par s'attacher à lui. Elle s'était déjà attaché à d'autres Revenus, comme Harmonie, par le passé, et c'était même découvert un instinct maternelle, mais jamais la machine de mort n'aurait put imaginer découvrir les sentiments comme l'amour.

Parfaitement irrationnels et sans fondement, ses émotions et sentiments l'avaient poussé à faire sortir des idées et informations de la sacro-sainte Tour pour aider les Extérieurs dans leurs périlleuse entreprise. Intolérable !

De plus, Tempérance ne se sentait plus très à l'aise, toutes ses capacités étaient orientées vers le combat et la survie, elle en avait même oublier les raisons de sa volonté de rentrer au service du Maitre.
Finalement, suite à une longue discution avec Manon, elles finirent par aller voir le Maitre en personne pour lui parler du futur de sa servante.

Le résultat de la conversation laissa Manon sans voix. Elle qui était si sensible et rêveuse n'aurait put concevoir un tel avis venant de son Maitre.
Il approuva le choix de Tempérance, plutôt que de la mettre en garde, il l'encouragea même, et lui fit par de recommandations. Mais il y aurait un prix, un prix que l'esprit froid et logique de Tempé pourrait aisément payer, sans regret ou presque : elle devait renoncer à ses sentiments.
Et garder le secret. Pas de problème là dessus, les secrets et les mystères, elle les inventait elle même parfois !
Quant au travail, elle ne connaissait à vrai dire rien d'autre.

Ainsi, résolut, Tempérance pris la direction de la Bibliothèque secrète pour y trouver les livres indiqués par son Maitre et franchir la première marche vers son nouvel art, la magie des morts, la Thanatologie.
Revenir en haut Aller en bas
Uktena

avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 20/11/2014
Age : 37

MessageSujet: Re: La Logique prend le dessus.   Jeu 29 Oct - 8:49

Cela faisait des mois qu'elle n'était pas sortie, trop occupée à étudier les mystères des artefacts magiques de la Tour, la divination et l'enchantement. Elle en était maintenant convaincue, le Maitre était un spécialiste de ces domaines, à un niveau jamais égalé ... ce qui lui donnait aussi une information capitale sur son identité, la question la plus posée dans ce monde !

Dernièrement, Barde c'était montré à la porte, il avait eut la merveilleuse idée de perdre un bras et souhaitait le faire remplacer.
Parfait ! Une occasion de sortir un peu !

Tempérance enquêtait sur les possibilités de prothèses mécanisée lorsque Manon lui tomba dessus au détour d'un couloir. Elle la cherchait à l'extérieur depuis deux jours, mais compte tenu de l'aisance de déplacement et du mode de déplacement exploitant tout les avantage qu'il y a à être une gardienne de la chercheuse, elle n'avait qu'assez peu d'espoir de la rattraper.

La situation était grave. En fait, les recherche sur le bras de Barde devraient attendre.
Comme elle le craignait, ses insectes avaient eut la merveilleuse idée de grossir trop vite, trop loin et d'utiliser leurs ailes pour explorer le monde à leur tour.
Catastrophique.

Tempérance connaissait ses insectes par chœur : c'est elle qui les avait fait. Ils allaient envoyer des éclaireurs en reconnaissance aux abords de la Tour et y chercher une source de nourriture convenable dans le cadre d'une expansion future. Et la première de source de nourriture, en dehors de la Tour, ce sont les .... RATS !
La deuxième sont les éveillés sortant de la crypte, ce qui est d’ambler plus problématique.
Pourtant, elle avait pris soin de les alimenter avec des choses contenant de la magie, pour définir un régime alimentaire type qui orienterait leur quête d'alimentation dans ce sens en priorité, alors pourquoi attaquaient-ils les éveillés et qu'est ce qui les pousseraient à sortir ?
Elle eut la réponse avant même de se poser la question : les rampant des ruines, des morts vivants. Ils sentent la magie et correspondent au régime des insectes, mais sont trop rares pour être un choix prioritaire, alors les éclaireurs, plus aventureux que la moyenne, testent d'autre choses.

Car c'est bien la nourriture qui manquait. Les moisissures arcaniques ne suffisaient plus, trop petite, trop dispersée, elles n'alimentaient plus les insectes à satiété.
Elle avait prévue ce jour. Et le plan de secoure pour évité un drame.
Elle prévint les Extérieurs, mais visiblement, ces derniers ne semblaient pas vraiment se soucier de ses mises en garde. Elle prévint Blanche, qui s'avéra étonnamment coopérative, elle.
Elle réunit ses insectes, en parcourant la tour de long en large et en hauteur, créant un essaim immense d'insectes démesurés, et elle pris la route, suivit par ses fidèles "petits"

Son idée était simple et audacieuse : une migration, une transhumance, vers un territoire plus riche en aliments de base pour guêpes géantes arcanophages.
Elle traversa la Vallée de la Tour, le territoire des loups et les mena jusque dans les terres rouges, à la stupeur générale de tout les rares chanceux à assister à la scène .. et assez malins pour y survivre.
Elle s'arrêta au milieu des terres rouge, dans les ruines du fort en haut d'une montagne surplombant le pays.
Ses guêpes y éliraient domicile. Leur nouvelle ruche.

Pour leur alimentation, c'était simple : Le nécromancien lui fournissait de quoi sustenter ses bêtes pendant un bon moment. Ses guêpes se nourrissent de chose pourris ou décomposées et chargée d'arcanes instables, et ce depuis leur naissance, élevée au grain !
La description correspondait étonnamment bien aux morts vivants hantant la région. De plus, les éveillés n'y résidaient pas et n'exploitaient aux final que fort peu la zone. Quant bien même, si les insectes avaient leur dose de leur nourriture préférée, ils ne s'en prendraient pas aux rares touristes ... sauf ceux étant assez stupides pour s'approcher de la ruche ... mais dans ce cas, c'est une question de sélection naturelle et ce n'est pas Tempérance qui s'en soucierait.

Soit .. la région devenait inhabitable. Et soit les réserves naturelle de mage royale étaient condamnée. Enfin, pas pour tous, puisque Tempérance elle même y avait encore accès. Ils devraient négocier pour en avoir ! Et la remercier de son aide providentielle dans la lutte contre la menace nécrotique !

Au final, elle avait fait d'une pierre trois coups. Même si elle présentait son choix comme une décision réfléchit, la vraie raison était plus .. humaine. Et terre à terre.
Elle n'avait plus de nouvelle de Rieur depuis un bon moment, elle soupçonnait sa mort .. aux griffes du nécromancien, contre lequel il luttait aux dernières nouvelles.
Ce nabot avait osé s'en prendre à la seule personne pour laquelle elle avait ressentit des sentiments ? Il allait maintenant en payer le prix, la vengeance d'une personne disposant de ressources quasi illimité et capable d'inventer des douzaines de plans horribles simultanément !

Bon, maintenant, il fallait se travailler sur se bras, voyons voir ... Golémomancie .. en voilà une idée ! Et elle y voyait déjà des tonnes d'applications potentielles !
Revenir en haut Aller en bas
Uktena

avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 20/11/2014
Age : 37

MessageSujet: Re: La Logique prend le dessus.   Jeu 7 Jan - 21:05

Voilà un moment que Tempérance travaillait ardemment dans la Tour.

Tout commença lorsque Barde eu la merveilleuse idée de perdre un bras. Il vint la trouver à la Tour, dans l'espoir qu'elle puisse lui trouver une solution de rechange. Un défit qu'elle ne pouvait refuser !

Ses recherches la conduisirent vers un ouvrage traitant de la Golémancie. Le livre était incomplet et parlait de la fabrication de serviteurs artificiels, fait d'argile et de magie.
Elle se lança dans l'étude de cette magie, un parfait palliatif à la nécromancie, trop périlleuse pour des résultats au final forts médiocres.
En réalité, la golémancie s'avérait plus saine, plus pure et plus stable, les risques en moins. Très intéressant !

La recette était simple, il lui fallait de l'argile, ce qu'elle trouva avec l'aide de Bouclerouge, de la poussière d'arcane, ce qu'elle avait a disposition dans la Tour, une rune et une formule. Les pages contenant le rituel d'animation était manquantes.

Pendant un long moment, Tempérance écuma la bibliothèque à la recherche d'indices. Elle entrepris aussi de procéder à des essais, sans le rituel, pour améliorer ses compétences. Mais ses prototypes, bien que fonctionnels, se déchargeaient vite de toute énergie et ne pouvaient faire qu'une seule action, sans s'arrêter, jusqu’à total épuisement de l'énergie magique ... Ce qui arrivait au bout de quelques minutes à peine.

Finalement, Tempérance consulta Bernard Pavot, le spectre bibliothécaire, qui lui conta l'histoire du livre : il appartenait à un peuple antique, les nains, qui étaient en pleine guerre civile entre deux clans d'une même nation. Bien que l'essentiel du livre fut récupéré, l'autre partie traitant du rituel fut conserver par l'autre camps, qui vivait alors au pieds du mont Rochenoire, une montagne de feu.

La gardienne partie donc en quête de ce rituel, réunissant quelques éveillés pour ce faire : Force, Coupine et Brume.
Ensemble ils se rendirent dans ce qui ressemblait à l'enfer : un paysage volcanique totalement dévasté, partout couvert de cendre et de lave en fusion.

Après trois jours de recherche infructueuse, Tempérance croisa la route de Bouclerouge. Ensemble, elle reprirent les fouilles. Finalement, ce fut Bouclerouge qui trouva la page. Tempérance la lui échangea simplement contre une baguette magique, avant de prendre congés de la démoniste, non sans lui rappeler qu'une place était disponible au sein de la Tour.

De retour dans son atelier, Tempérance débuta les expériences dans le but d'obtenir une version finale de ses golem. Ceux qu'elle avait put voir dans le pays des cendres étaient tous des colosses, 2 mètres et demi à 3 mètres de haut, de la pierre et du métal partout ...
Ceux qu'elle envisageait seraient plus modestes, plus petits, plus discrets et versatiles. Il faut dire aussi que les nains de l'époque disposaient de beaucoup de matériaux pour peu de magie, dans le cas de Tempérance, c'est l'inverse : elle a une quantité de magie impressionnante à disposition, mais doit faire importer les matières nécessaires au façonnage des corps d'argile.

Le premier qu'elle conçut, un modèle masculin, si vit ordonné de chasser les moisissures arcaniques dans la tour. En utilisant si possible une baguette magique pour terrasser avec des sorts. Le sort en question étant dans la baguette, le golem n'avait pas besoin d'apprendre la magie en réalité. Il aurait juste un peu plus de patate.

Après quoi elle scella le rituel par la phrase rédigée en une langue étrange ....
Revenir en haut Aller en bas
Uktena

avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 20/11/2014
Age : 37

MessageSujet: Re: La Logique prend le dessus.   Ven 31 Mar - 23:02

Alors qu'elle travailler "paisiblement" à ses créations et autre outils technologiques (ce qui en soit consiste à courir partout pour rassembler les différentes pièces), Tempérance entendit une voix.
Elle n'avait pas idée de qui lui parlait. En fait, aucune entité autre que le Maitre ne lui adressait jamais la parole, et pour cause : Tempérance est résolument anti-dieux.
Cette entité devait le savoir, ou alors elle n'avait aucun rapport avec le divin ?
Peu importe.
Après une discussion pour le moins philosophique, l'entité emmena la fille de la Tour dans un lieu qui se voulait être le royaume des sciences et technologie.

Un territoire clairement souterrain, si on l'en crois le plafond omniprésent et la pression de l'air plus élevée.
Tempérance entrepris de l'explorer, prudemment, elle avait le temps. Elle y croisa quelques machines plus ou moins étranges, dont elle fit des croquis et schémas pour les réétudier par la suite.
Toutes n'avait pas de fonction bien définit, mais les machines semblait fonctionner sans aide extérieure. Elles étaient toujours active, sans doute alimentées par la magie ambiante ou une source d'énergie indéterminée.

Au milieu de la zone visitée se trouvé une installation massive de près de 20m de haut accrochée au plafond et visiblement largement endommagée. Tempérance y relava un taux anormalement élevé de radiation ainsi qu'une activité élémentaire hostie en contre-bas. Des flaque de vase phosphorescentes y côtoyaient des élémentaire d'eau toxique. Hors de question de trainer là bas.

Elle décida donc d'inspecter les autre pièces alentours. Un salle équipée de différentes machines et outils plus ou moins endommagées. Rien de bien particulier, il faudrait procéder à des réparations et analyses avant d'en déterminer l'usage.
Plus loin, il y eut ce robot. Bien fonctionnel celui là, il semblait porter une lumière rouge sur le sommet du crâne et des bras terminés d'étrange façon, peut être des armes ?
L'échange entre la golémomancienne et la machine donna lieu à un spectacle pour le moins amusant à voir ! L'un comme l'autre s'exprimant comme des machines, aucun mortel n'aurait put en comprendre les tenant et aboutissant.
Le robot, Alarm-a-bomb 2600, gardait l'accès a d'autres machines qui piquaient la curiosité de Tempérance. Elle tenta de forcer les protocoles du robot, sans succès, en utilisant des mots clés. Elle en profita pour en extraire le maximum d'information possible.
Finalement Tempérance choisit de passer en force, voyant que l'échange ne la mènerai pas plus loin, s'ensuivit une course poursuite à travers toute la pièces avant que le Robot ne la rattrape, malgré les pièges et entourloupes de la gardienne. La course se termina par une balle arcanique qui mis un terme à l'existence d'Alarm-a-bomb 2600. Dommage. Il y avait tellement a apprendre d'une telle machine !

Mais les terminaux de donnée étaient libres, eux. Pour un profane ils ne parlaient pas beaucoup, un message d'accueil, un bref explicatif définissant de quel terminal il s'agissait, une histoire de carte d'accès et une suite de 0 et de 1 que Tempérance recopia avec soins. Sans doute un code ?
Non, pas un code, une forme de langage simplifié adaptés aux fonctionnement des machines et protocoles !!
Elle en était sure, au fond d'elle. Sans doute parce qu’elle même avait dût s'en servir ou fonctionner avec dans le passé ?
Quoiqu'il en soit, elle n'était pas apte à le décrypter correctement, en tant qu'éveillée, elle ne se souvenait tout simplement pas de la signification de ces lignes.
Mais en travaillant un peu, peut être qu'elle en apprendrait plus ?
Elle tenta de manipuler les terminaux comme elle le pouvait. Le premier essais fut un échec retentissant, trop hasardeux, pas assez appliquée, Tempérance ne parvint qu'a bloquer l'appareil !
Heureusement d'autre était présent dans la pièces, et apprenant de ses erreurs, en prenant plus de temps, elle finit par obtenir un résultat !
Un plan, simpliste mais ingénieux, d'une petite machine. Un animatron ?
Il était déjà temps de rentrer, le secteur suivant étant la zone de radiations, elle n'avait guère envie de poursuivre. L'entité la renvoya à la Tour ou Tempérance put commencer à étudier ses nouvelles découvertes ...
Revenir en haut Aller en bas
Uktena

avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 20/11/2014
Age : 37

MessageSujet: Re: La Logique prend le dessus.   Ven 14 Avr - 19:56

>:Niveau de satisfaction : médiocre.
>:Révision des programmes.
>:Ré-attribution des compétences.


Plus "de la Tour". Plus de MaÎtre. Tempérance avait du mal à assimiler ... en tant qu'humaine. Mais heureusement, en tant que machine, cet état de fait n'est rien de plus qu'une mise à jour du système. Toutefois, malgré sa persévérance a essayer de ne pas être humaine, grâce, ou à cause, de Félicité, elle pouvait envisager de nouveaux horizons. Kali lui avait montré le monde secret des Technologies et des Sciences, elle s'y retrouvait. Elle était devenue une adepte des Titans, essayant sans relâche d'atteindre leur excellence et de reproduire leur art, non pas dans la création de monde, mais dans celle serviteurs, de "vie" si l'on puit dire. Ses golems n'étaient pas vivants, pas dans le sens où pouvaient l'entendre les autres mortels. Mais dans le sens où l'entendait les Titans, oui, ils étaient des êtres potentiels. Ce potentiel lui-même n'étant limité que dans sa propre capacité à les rendre plus performants. Remplacer les éveillés ? Elle y avait déjà songé. Chose rare pour une personne qui ne rêve pas, mais qui, comme bien des savants, conçoit durant ses phases de sommeil à la place. Lorsque Manon parcourait les jardins primordiaux des Champs de l'Aube, elle, elle concevait le futur du monde, selon sa vision : calculée, millimétrée et organisée. C'est ce qui les éloignait l'une de l'autre. C'est qui faisait que lorsque le Maïtre disparut, elles devaient se séparer. Pourtant, elles s'aimait, plus que des collègues, plus que des amies même. Mais Tempérance devait partir, en même temps que les liens que le Maïtre, dans son infinie sagesse, lui avait imposé. Quant bien même la cage puisse-t-elle être immense et contenir tout ce dont l'oiseau a besoin, dès que la porte en est ouverte, il s'en échappe, car son besoin le plus important reste celui de voler de ses propres ailes, toujours plus haut, toujours plus loin, qu'importe les risques, c'est dans sa nature.

Les projets de Kali, ou plutôt, ce que l'entité des arcanes pensait faire pour satisfaire la golémomancienne, était bien en deçà de la réalité. Tempérance -ou plutôt Félicité- voyait grand et large. Kali lui proposer Gnomeregan, mais pourquoi s'en satisfaire, quand on pouvait avoir Ulduar, Uladaman, Dun Morogh et tout le Lordaeron, pour soit ? Tant de choses à apprendre, tant à découvrir, pourquoi se restreindre ? Tout le savoir de ces nations oubliées l'attendait, et elle ne s'en priverait pas. Gardienne un jour, Gardienne toujours. Elle s'était toujours définit comme la gardienne du savoir passé et était bien décidé à le rester plus que jamais.

Il faudrait avant tout régler un petit différent, une chose que Félicité n'aurait jamais pu comprendre, mais qui reliait Tempérance à son humanité : le Nécromancien lui avait pris son seul et unique amour véritable, elle lui prendrait tout ce qu'il a jusqu'à ce qu'il n'en reste rien. Ainsi seulement elle pourrait poursuivre son existence en paix.
Revenir en haut Aller en bas
Uktena

avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 20/11/2014
Age : 37

MessageSujet: Re: La Logique prend le dessus.   Mar 30 Mai - 23:29

Tempérance était revenu dans la ville de technologie, elle avait appris beaucoup plus que lors de son premier séjours. Premièrement, elle avait passer plus de temps à observer, à interpréter, à schématiser tout ce qu'elle pouvait voir.

Elle comprenait maintenant que les machines n'étaient pas des installations aléatoire indépendantes les une des autres, mais qu'elles étaient toute reliée en elle, à plus ou moins haut niveau, avec sans doute des sous-réseaux, des boucles, des redondances pour éviter les pannes et facilité la maintenance, etc..

Elle avait découvert ce qui semblait être un téléporteur, mais en panne, ses compétences actuelles ne lui permettant pas de le réparer en l'état.
Plus loin, dans la cité, elle avait trouvé le fantôme d'un gobelin. Elle ne pouvait dire si c'était un fantôme, un esprit ou autre chose, puisqu'elle n'avait absolument jamais vue de gobelin. Ni même entendu parlé, lut des référence à ces créatures ou quoi ou qu'est ce.
Un être bien singulier qui semblait avoir une fascination maladive pour les pièces d'or. Ces choses, qui, pour Tempérance, n'avait de valeur que leur rôle historique dans le monde ancien ainsi que leur éventuelle masse métallique exploitable. Pas grand chose donc.

Il lui apprit quelques choses utiles, comme le fait que la ville -car oui c'est bien un ville- appartenait aux gnomes autrefois et que leur manque de prudence dans les expériences et la technologie l'avait largement ruiné, comme le prouvait la salle suivante, largement dévastée, contaminée et infestée de créatures d'eau polluée et de vase vivante luisante dans l'obscurité.

Si ses observation étaient exacte, la ville était assemblée comme une sorte de gigantesque organisme. Et si le parallèle est juste, les dégâts dans la pièce voisine sont juste l'équivalent d'un organe complet détruit. Pas sure que le reste est réellement survécu, n'importe quel être vivant en serait mort à coup sure. Mais avec un peu de chance, les redondances et boucles fermés avaient put assurer l'intérim et il restait donc des choses à voir ici.

Seulement, il faudrait franchir cette terrible étape de la salle contaminée .. sans savoir ce qui se cachait réellement de l'autre coté.

Au moins un point positif, les terminaux qu'elle avait observer la dernière fois semblaient permettre un contrôle localiser des infrastructures, ce qui lui permettrait peut être de pouvoir progresser jusqu'au maitre des lieux, si ce dernier était prêt à la recevoir ....
Le gobelin fantôme n'avait pas l'air de le tenir dans son cœur, en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Logique prend le dessus.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Logique prend le dessus.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imagina :: [RP] Imagina :: Le Grand Livre-
Sauter vers: