Imagina

Forum de la communauté WOW RP du serveur 0rigine pour le royaume Imagina
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Papillon, Papillons.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Uktena

avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 20/11/2014
Age : 37

MessageSujet: Papillon, Papillons.   Dim 3 Mai - 16:25

Elle apparut là comme tous les autres, quelques heures après les premiers éveillés. De longues oreilles, des cheveux comme la nuit, la grâce du vent dans ses gestes et une étrange marque en forme de papillon sur le visage.

Elle rencontra les premiers éveillés à la sortie de la crypte et ils la nommèrent Papillon. Ce fut son nom, pour toujours et à jamais.

Papillon se faisait une joie d'explorer le monde et d'aider tous le monde, elle visita la Tour, ou plutôt s'y retrouva coincée avec quelques revenus, Gribarbe, Natsil et Manon, notamment, qui deviendraient par la suite des personnes les plus importantes de ce monde ...
Suite a un tragique incident, Papillon obtint du Maitre la libération de tous ceux qui se trouvaient dans la Tour, pas encore prêts à profiter des savoirs qu'elle renferme, ainsi que ça fermeture pour un long moment, pour ceux qui n'ont rien à y faire ne puisse s'y aventurer par mégarde.

À l'extérieur, Papillon prit le rôle de Donneuse de Noms, s'amusant à nommer toute choses et toutes personnes. Toutefois de nos jours, il ne reste plus que Blanche qui porte un nom offert par Papillon ...
Elle fut aussi la première à découvrir la Magie, en embrassant un esprit élémentaire du feu, donnant lieux à une nouvelle ère, l'ère des Divins, ainsi qu'a tout les drames qu'elle apportera.

En assistant aux prémices de la civilisation, créée par Natsil, avec la naissance des premières communauté, Papillon prédit les troubles à venir, les conflits de religion, les dissensions politiques et l'éclatement des Revenus en différents groupes concurrents ... Tout ce déroula selon ses dires, mais elle n'eut pas l'occasion de l'observer, car elle disparue bien avant, au moment même de l'apparition de l'artisanat ....

Revenir en haut Aller en bas
Uktena

avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 20/11/2014
Age : 37

MessageSujet: Re: Papillon, Papillons.   Dim 3 Mai - 16:57

Papillon s'éleva à nouveau, semblable et différente. Elle ne conservait aucun souvenir de se que Papillon première du nom avait accomplit, pas même celui des gens qu'elle avait rencontrer, et qui avaient progresser bien au-delà de ce qu'elle aurait put imaginer.

Le doute persiste quant au fait qu'il s'agisse de la même personne, elle est désormais plus pâle et plus discrète, une chose qui n'a pas changer : sa propension à disparaitre telle une ombre. Peut être est elle la même entité ? Tricherie d'un dieu ou d'un être tout-puissant ? Ou une personne différente mais étonnamment proche, que se soit par le verbe ou l'apparence ?
Quoiqu'il en soit, elle fit le choix de la Paix dans sa forme la plus absolue. Papillon ne tue pas de sa main, la nature et les dieux le font à sa place. Papillon observe le monde et ses actions sont subtilement orientées vers une amélioration de son état globale.

Elle s'installa à Haute-Maison, auprès de Brume et Sha'or, où elle put assister avec tristesse à la décadence de ce dernier ..
Les troubles et conflits annoncés des mois plus tôt par la premières Papillon faisaient alors rage à travers le monde, Evigil éclata, des adeptes des ténèbres faisaient souffrir les revenus fidèles à la nature et à la Lumière, s'en prenant aux choses sacrées qu'ils avaient eu tant de mal à mettre en place, des gens en tuaient d'autres ... Et Papillon observait.

Elle ne devint plus active que récemment, après la découverte du Bois de la Pénombre et du Puits de Lune, et la première manifestation d'Elune.

Au final, le mal fut vaincu, pacifiquement, comme s'acharnait à le dire Papillon : les gens meurent, ils meurent d'autant plus vite que leur vie est violente. Seuls ceux qui font le choix du Bien Être de ceux qui les entourent perdurent et finissent par régner sur le monde. Car il n'est que ceux qui survivent qui écrivent l'histoire, ceux capables de préserver la vie, les autres disparaissent.
Revenir en haut Aller en bas
Uktena

avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 20/11/2014
Age : 37

MessageSujet: Papillon et Phalène   Dim 3 Mai - 17:21

Un soir, alors que Papillon veillait sur le Bois, elle aperçut des femmes marchant le long de la route.

Elle s'en approcha, guidée par sa curiosité naturelle, et découvrit qu'elles cherchaient une créature étrange, unique, qui vivait dans un recoin isolé du Bois de la pénombre.

Elle se nommait Phalène, une créature blanche, dotée d'ailes diaphanes aux motifs élégants et au regard triste.
Phalène n'avait pas toujours été un insecte géant, elle était humaine autrefois. Son histoire était d'une tristesse infinie, une histoire d'amour compromis et de jalousie.

Papillon fut touchée par cette histoire, surement par empathie avec Phalène, après tout, dans l'absolue, toutes les deux étaient des papillons !
Phalène voulait sauver son amour, qui sombrait dans un sommeil sans rêve dont il ne se réveillait pas. Elle prit le risque de référer à un vieil ermite pour trouver un remède. Il lui appris que la source du mal venait d'un poison créé par un rival, qui convoitait la jeune fille. Grâce à un rituel compliqué, elle finit par localisé le coupable et partit le confronter ... mais les choses tournèrent mal et Phalène fut changée en papillon ... L'empoisonneur périt durant la confrontation, brisant le sortilège et libérant Ronald, l'amant de Phalène. Toutefois, ce dernier périt de chagrin, incapable de vivre sans son aimée ...

Depuis une éternité, les deux amants s'attendent, l'un par delà la mort et l'oublie, à l'endroit où il est inhumé, l'autre, immortelle, à l'autre bout du pays, là où personne ne viendrait la déranger.

C'est par un pure hasard qu'Harmonie découvrit Ronald, alors que Papillon promit d'aidé Phalène de son coté. Ainsi, les deux résidentes de Haute-maison purent recouper leur information pour réunir les amants perdus. Papillon guida Phalène jusqu'à Ronald, pour qu'ils puissent à nouveau être ensemble pour l'éternité.

Maintenant, sa mission consistait à les réunir dans le même monde, pour qu'ils puissent vivre pleinement leur amour, à jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Uktena

avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 20/11/2014
Age : 37

MessageSujet: Re: Papillon, Papillons.   Dim 3 Mai - 17:47

Papillon en avait assez de tout ces conflits, les gens paraissaient violents, toujours à chercher le conflit en toute choses, comme si le monde lui même était leur ennemi.

Ainsi, lorsqu'elle découvrit la verte forêt anciennement nommée Elwynn, elle entreprit une approche nouvelle.
Jusque là, toute les nouvelles terres avaient été tâchées de sang.
Le sang des Revenus pour la Vallée de la Tour.
Le sang de Manon pour la Tour elle même.
Le sang des troggs pour le Marais.
Le sang des loups pour le Bois noir.

Celle-ci ne connaitrait pas se destin, pas d'entrée de jeu. Pas pour Papillon.
A peine eut-elle exploré la première partie des nouvelles terres qu'elle trouva un cercle de pierres levées. Surement un anciens autel à quelques anciennes divinités de l’ancien monde.
Un site sacré.

Elle se mit donc à prier, invoquant Elune, sa déesse, pour consacré à nouveau ce lieux. Les terres d'Elwynn ne verrait pas une goute de sang le premier jours, elle verraient la bénédiction des dieux, la bonté et la volonté de paix de Papillon, ainsi elle écriraient un nouveau chapitre de l'histoire du monde nouveau, un chapitre dédié à l'unité et à la paix.

Se faisant, la petite Papillon passait elle même à un nouveau niveau, plutôt que d'observer simplement, elle agissait, plutôt que de traité les problèmes au cas par cas avec les individus, elle agissait directement sur les terres dans lesquelles ils vivent. Ainsi, elle se rapprocher encore un peu plus de ce qu'elle devait être ...
Revenir en haut Aller en bas
Uktena

avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 20/11/2014
Age : 37

MessageSujet: Re: Papillon, Papillons.   Ven 17 Juil - 19:35

Elle se nommait Tempérance , de la Tour. Papillon l'avait croisé, près de son sanctuaire, dans la forêt verte.

Papillon la connaissait déjà, fort bien, pour l'avoir longtemps observé par le passé. Mais elles ne s'étaient jamais adresser la parole.

Tempérance cherchait du minerai, dans les grottes, pour fabriquer des objets qu'elle échangerait avec ceux de "L'extérieur", les gens qui ne vivaient pas dans la tour, donc.
Papillon lui indiqua une des cavernes non loin, mais la mis en garde, des créatures au long nez en étaient sorties, terrorisées, en se plaignant de la présence d'araignées énormes qui avaient manger tout leurs amis.

Mais Tempérance ne l'écouta pas, pas vraiment, elle s'enfonça dans la grotte tout en prétendant que la Tour était pleines d'araignée dont certaine énormes, mais que cela ne l'inquiétait pas.
Elle aurait dût écouté.

La gardienne de la grotte, mère des araignées sauvages, finit par lui tomber dessus avec tous ses petits. Malgré ses compétences, Tempérance fut vaincue.

Papillon prit donc l'initiative d'appeler des secours pour sauver cette personne, elles avaient eu le temps de faire connaissance et laisser quelqu'un dans le danger ne faisait pas partie de ses habitudes.
Elle trouva donc Barde et Neige, pour monter une expédition de sauvetage.
Papillon fut blessée durant l'opération, mais au final, tous purent rentrer saints et sauf, mis à part quelques morsures.

Papillon en profita pour mener Neige vers un autre sanctuaire, qu'elle pensait dédier à la Lumière. Un immense bâtiment orné de vitraux magnifique et d'un clocher.
Elle y avait trouvé un livre parlant de la Lumière et c'était dit que Neige serai peut être intéressée.

Quelques jours plus tard, elle fut invitée à l'intérieur de la tour, elle s’émerveilla devant les sculptures et les sol en marbre blancs et put rencontré Manon, qui, comme elle, était une rêveuse.

Le Rêve ... Tempérance comptait remercier celle qui lui avait sauver la vie. La Tour disposait d'un moyen pour se rendre dans le Rêve d'émeraude, mais, toutefois, sans pouvoir en garantir le retour.
Il était question de permettre à Papillon de s'y rendre pour qu'elle en apprenne d'avantage sur ce monde étrange et qu'elle puisse s'y découvrir.

Il aura fallut encore un long moment avant que les gardiennes n'acceptent finalement de la faire passer la porte du Rêve ...
Revenir en haut Aller en bas
Uktena

avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 20/11/2014
Age : 37

MessageSujet: Rêve et Cauchemar   Ven 17 Juil - 21:21

Papillon attendait devant la Tour, ce jour là. Elle avait pas mal de réserve à échanger avec les Gardiennes. Manon reçue l'elfe qui en profita pour lui reparler du Rêve.

Les filles de la Tour avaient enfin prise leur décision, Manon emmena donc Papillon dans la Tour, la guidant au travers des couloirs et dédales, dans des secteurs que peu avaient eu l'occasion de visiter.
Non sans mal, puisque la jeune elfe ne cessait de s'arrêter pour s'émerveiller devant le décors, observer le paysage, saluer des fantômes et insectes qui passaient par là ou bien encore en posant des questions stupides sur les sculptures et décorations.
Malgré l'ambiance sinistre du bâtiment, elle restait résolument optimiste, s'émerveillant naïvement devant tout et n'importe quoi. Une vraie touriste.

Finalement, elles arrivèrent dans la bibliothèque. La Porte du Rêve s'avéra être un simple livre, un livre enchanté relatant l'histoire des kaldorei. Manon s'empressa d'en prendre une page qu'elle remis à Papillon, ne la laissant pas consulter l'ouvrage. Surement les secrets qu'il contenait pourraient ils influencer les Extérieur dans leur progression ? Ou alors peut être parce que toute les pages étaient enchantées de la même manière, pouvant mener le lecteur dans des pays lointain et mystérieux sans espoirs d'en revenir ?
Quoiqu'il en soit, Papillon se retrouva avec le sésame pour son voyage dans les mains.

Elle fit ses adieux à Manon, négocia avec elle quelques barres de chocolat, pour la route, puis elle remit la page au fantôme de Bernard Pavot, qui l'envoya dans se nouveau monde ...



Papillon se réveilla dans un pays étrange, une forêt d'arbres flottant dans les airs, desquels s'écoulent ruisseaux et rivières, baigné dans une couleur vert émeraude omniprésente.
Il y avait là une petite chaumière, une maisonnette, comme celle de la forêt verte. Elle était surement issue du rêve d'une mortelle, l'intérieur était meublé avec soins, simplement, avec comme seul luxe un petit coucou mécanique, le tout bien entretenu et très accueillant. Étant donné qu'il s'agissait là de la seule construction et du seul point de repaire dans l'immense forêt onirique, Papillon décida d'y vivre le temps de son séjour.
Une chose en particulier attira son attention, un petit guéridon rouge. Elle l'avait déjà vue quelque part, elle en était sure ... mais où ?
De même, elle était convaincue que cette maison était celle d'une femme, d'un naturel humble et bienveillant, une sorte de refuge loin des tourments du monde, mais cette intuition ne venait peut être que de son coté poétique .. qui sait ?



Papillon entrepris d'explorer la vaste forêt.
Le Rêve était vaste, très vaste. La région dans laquelle elle se trouvait était bien plus grande que le Marais, plus grande encore que la forêt verte, et elle n'était qu'une infime partie du monde dans lequel elle était.

Ses pérégrinations la menèrent tout d’abord devant un lapin géant. Jeannot, Anciens Incarna des Lapins et des Lièvres. Papillon ignorait ce qu'était un Anciens, comment aurait-elle put le savoir ?
Elle joua un peu avec lui en tournant autour, lui proposa une barre de chocolat et essaya de discuter, sans grand succès..
Laissant le lapin derrière elle, elle poursuivit sa route, arrivant bientôt devant le mythique Grand Cerf Blanc. Celui-là même de l'histoire que compta Manon à Barde pour qu'il en fasse une chanson.
Papillon dit une prière et engagea la conversation. Le Grand Cerf lui répondit, s'étonnant de sa présence en ces lieux.

Il lui appris de nombreuses choses, lui parla du pouvoir du Rêve, de son influence sur la nature et le monde dans son ensemble. Il lui demanda quels étaient les rêves de Papillon et lui enseigna la manière de communiquer et créer par les songes.
Enfin, il la mise en garde contre le Cauchemar, l'informant que les créatures contre nature qui avaient tué Ti-rat et Harmonie dans le pays des rivières étaient nés d'un cauchemar fait par une des éveillés.
Papillon ignorait tout de ces événements, elle était déjà partie lorsqu'ils survinrent, mais elle savait qu'il faudrait tout faire pour effacer ce cauchemar.
Le Cerf lui expliqua qu'il faudrait combattre, chose qui mis Papillon fort mal à l'aise. Elle avait le choix de ne jamais se battre, elle ne possédait ni arme, ni sort offensif, ni même aucune violence. Pour elle, le combat consistait à trouver des gens capables de se battre et les orienter vers les menaces à combattre. Lutter par elle même lui paraissait inconcevable, et pourtant ... le Cerf lui demandait de le faire.


Papillon passa les jours suivant à mettre en œuvre les enseignements du Cerf.
Elle parvint à matérialiser ses Rêve, en faisant apparaitre la fleur d'Espoir, ainsi que des papillons lumineux et à la renvoyer dans le monde réel.
Elle parvint à rêver de ses proches, ceux de Haute-maison, pour les voir dans leur activités quotidienne. Ainsi que de Manon, avec qui elle arriva même à communiquer !
L'échange fut surréaliste, Papillon ne parvenant pas à se faire entendre, elle apparut à Manon sous la forme d'un papillon lumineux, de couleur dorée, répondant aux question de son interlocutrice par des mouvements ou en pointant les mots sur le livre que Manon était de lire .. ou d'écrire.
Le petit papillon essaya même d'écrire, en trempant une patte dans un encrier, elle laissa un message écrit en tout petit, à son échelle d'insecte, barbouiller de motifs aussi harmonieux qu'accidentels lorsqu'elle exprima sa joie d'être comprise.

Après quelques jours passés dans le Rêve, Papillon avait beaucoup progressé, mais il lui restait une chose cruciale à faire : trouver le portail de sortie dans ce vaste monde, sans quoi elle y resterait coincée pour l'éternité, hors du monde et du temps. Elle pourrait surement y subsister, en créant sa nourriture par le Rêve, si tant est qu'elle en ai besoin dans ce monde, et en observant le monde mortel à partir de son paradis .. mais sa place était parmit les mortels, elle avait une mission à accomplir et elle devrait rentrer, tôt ou tard.

Ses balades dans le Rêve finirent par la conduire devant ce que semblait être la sortie. Mais sur la route, elle put voir un animal étrange, à l'air furieux.
Un POULET DU CAUCHEMAR !

Ne sachant que faire, elle alla voir le Cerf Blanc, qui la mit alors à l'épreuve : elle devait lui rapporter 10 plumes du redoutable volatile.
Papillon revint donc à l'endroit où elle avait le poulet, quelque peu désemparée. Elle ne savait pas se battre et n'avait rien pour le faire.
Elle se souvint toutefois des enseignements des jours passés. Elle pouvait se battre en utilisant le Rêve.

Elle se concentra, pria Elune de lui venir en aide et se lança. Le Poulet des ténèbres se lança à sa rencontre dans potcocot retentissant, les yeux emplit de haine, mais il se heurta aux phantasmes imaginés par son opposante. Papillon c'était préparée pour se combat, sans pour autant porter atteinte à ses convictions, elle avait chercher dans son subconscient des alliés providentiels capables de faire face à un tel monstre. La Lumière d'Elune frappa la volaille infernale, la panthère lui sauta dessus pour lui briser le cou et Papillon ... reprit conscience au pied d'un poulet mort. Le cauchemar avait pris fin. Le siens, en l’occurrence. Non pas qu'elle ai une peur particulière des poulets, mais plutôt de la violence.

Finalement, elle apporta les plumes au Cerf, qui les changea en une unique plume doré, magnifique et chargée d'une mystérieuse magie. Le Cerf lui dit qu'elle lui servirait surement, plus tard, mais n'en ajouta pas d'avantage ...
Revenir en haut Aller en bas
Uktena

avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 20/11/2014
Age : 37

MessageSujet: PULVERISER !   Lun 10 Aoû - 16:09

Et dans ces terres désolées, tout n'était plus que cendres, vestiges perdus de l'empire du mal, qui avait eu l'outrecuidance de choisir les mauvais adversaires ...

Elle était revenue du Rêve et ses amis l'attendaient.
Papillon se vit confier une nouvelle mission, par le nouveau chef de Haute-maison : Riarmonie. Ho ! Non, Rieur ! Et Harmonie aussi, un peu. Trop en fait !

Les brouillards toxiques de Murmure s'entendaient sur le Marais, devenant de plus en plus virulents. Il fallait remédier à cette situation.
Dans les solutions retenues, il y avait celle des créatures du marais, mais elles étaient hostiles à tous, d'autant plus qu'a peu près tous le monde en avait tué.
Tous le monde ? Papillon n'a jamais rien tué !
Son lien avec la nature, couplé avec sa facilité à converser avec les maitres esprits, les demi dieux (et dieux complets) et les envoyés divins allait être un élément décisif pour les actions à venir.

Elle alla rencontrer le maitre des créatures végétales du marais, avec Perspicace, là par hasard. Elle obtint de lui la solution à son problème : le maitre du marais était là dans Son Domaine, ne souffrant pas de la concurrence d'autre immortels. Il accepta d'aider les gens de Haute-maison en contre partie d'une sanction contre Irmansuul et ses serviteurs, qui avaient eu l'audace de menacer ses terres. D'une pierre deux coups, si retirer les brumes permettait aux mortels de chasser Murmure et qu'en plus ils réduisaient les force du seigneur du feu voisin, il serait le seul vrai bénéficiaire.
Ou presque.

Demander à une pacifiste convaincue d'aller tuer des élémentaires de feu, ce n'était peut être pas la meilleur idée qui soit ...

Papillon trouva un plan sournois et fort malin qui demandait de mettre à profit les compétences de tous le monde : les chasseurs et aventuriers de haute-maison devraient chasses les petites flammèches du marais, ramasser leur minuscules essences, et Flamme, la sœur du Feu, les gonflerait en utilisant ses maitrises élémentaires et son lien avec le seigneur du feu.

Les essences furent récoltés en quantité excédentaire, ce qui ne fut pas de trop. Flamme ne savait pas trop comment s'y prendre, n'ayant pas obtenu les faveurs d'Irmansuul pour cette tâche. Jusqu'à ce qu'Harmonie rappela qu'une source de feu puissante était encore marquée de la griffe du seigneur du feu, l'endroit où il avait été invoqué et qui portait la trace de son essence particulière : la forge d'Evigil !
Le petit groupe se rendit sur place, Flamme fusionna les essences de feu, les changeant en essences de feu supérieures tout à fait semblables à celles des gardien du pays du feu.

Le maitre des marais n'y vit ... que du feu. Il applaudit la performance de Papillon, dévora les essences et tint sa promesse, supprimant les brumes toxiques entourant le lac en y envoyant ses enfants.
En prime, il offrit son amitié envers les mortels et céda à Papillon une brindille et une feuille dorées, toute deux chargées d'un grand et mystérieux pouvoir.


L'étape 1 du plan était en place.

Étape 2 :
Il faudrait faire sortir Murmure de son antre.

Monamie avait contacté le demi-dieu maléfique, elle avait pris un risque considérable. A Haute-maison, on pleurait la mort de Barde. Il fallait un mort, une personne qui avait disparue d'un village. Monamie devait trouver un "cœur d'éveillé" à offrir à Murmure. Ce fut un cœur de trogg et Barde, même si il lui était probablement arrivé malheur, n'avait rien à voir là dedans.
Murmure ne décela pas le pot-aux-roses et les habitants du marais purent tisser le piège tranquillement.

Papillon ne participa pas à l'invocation de Murmure. Le soir venu, elle se faufila dans les ombres et la végétation, trouva un endroit sure et s'y cacha pour observer la scène.
L'idée était de sacrifier des daims pour le demi dieu, qui sortirait du temple pour parler à ses nouveaux fidèles.
C'est qui ce produisit, Monamie sacrifia un daim, Murmure apparue ... Fin du plan. Paix à son âme. Plus rien ne se déroula comme prévue, pour le meilleur et le pire.

C'était une créature effroyable, tout en tentacules et appendices, dégageant une odeur à faire vomir une charogne, immense, aussi haute qu'une maison !
Elle vint près de la berge, écrasant les gens de par sa seule présence. Des gens comme Féline, avec son caractère explosif, et Harmonie, worgen à la rage bouillonnante, d'autant plus en état de stress.

Elle commit une erreur fatale : les sacrifices ne lui convenant pas, elle exigea que les plus forts se relèvent et éliminent les plus faibles.
Rieur et Perspicace avaient du mal à seulement respirer, Ponpon, Baraq et Pieds-dur d'Evigil se motivaient mutuellement en prétendant être chacun le plus fort, quant à Harmonie et Féline ...

Féline avança vers Murmure, regarda ses amis, hésitante mais emplie de colère.
Harmonie succomba à la bête. Elle se redressa, guidée par la rage et l'instinct primal de sa race, exactement conçut dans l'unique but de détruire les créature de l'espèce de Murmure. Elle toisa l'être divin et lança un "Tuer les faibles, sans intérêt, préfère tuer forts. Tu es plus fort, ici."

Ce fut le mot d'ordre. Tous se ruèrent sur Murmure. Le monstre élimina deux gardes d'Evigil avant de se rendre compte que le pilonnage des sorts de Rieur et Perspicace en plus des coups portés à pleine puissance par Féline, Harmonie et Monamie commençait à lui faire mal, très mal !

Elle battit en retraite. C'est alors que les derniers venus, Curieux et Almonen, qui c'étaient approcher pour observer la scène de loin, se mirent à prier la Lumière de venir en aide à leur amis ... Ce qu'elle fit !
Ishmii barra la route à Murmure, qui venait juste de se débarrasser d'une Féline accrochée à sa jambe. La Lumière brula la créature, manquant de peu de l'achever.

Murmure, en lambeaux, dût se replier dans son temple pour panser ses plaies. Elle était vaincue, affaiblit, humiliée et incapable de maintenir ses sortilèges sur le marais.
A la surface, l'air devint plus respirable. La lumière des étoiles semblait plus vive et la lune plus claire. Le mal s'effaçait enfin. Aucun éveillé n'avait jamais connu le marais ainsi.

--------------------


Le lendemain, Papillon retrouva ses amis. Elle devait guider Almonen vers la forêt verte, pour y trouver un livre sur la Lumière. Curieux faisait partit du voyage.
Mais apparemment, Perspicace, Féline et Ravage aussi.

Ravage partit chercher quelque chose le temps que le reste du groupe se rende à Croc Noir, la ville des loups. Sur place, ils rencontrèrent Blanche qui faisait sa worgen. Elle était fort différente d'Harmonie, tout en ayant des traits de caractère fort similaires.
Le voyage se changea en expédition.
Blanche, Ravage et Féline partirent pour casser du revenant, pendant que les autres, moins belliqueux, courraient derrière.

Arrivé au pont de pierre enjambant la rivière en la forêt sombre, la forêt verte et le pays des rivières, ils purent découvrir un front entres les worgs de Blanche et les mort-vivants du nécromancien.
A peine le temps de quelques prière que l'offensive fut lancer. Papillon tentant tant bien que mal de soigner ses amis contre les attaques des chefs ennemis.
Au final, le résultat fut un carnage unilatéral, Perspicace utilisant ses flammes pour réduire à néant les corps tentant de se relever et Papillon priant les forces de la nature de reprendre les cycles normaux, ce qui transforma les corps des réanimés refusant de bruler en humus fertile.

Après ça, le groupe se divisa. Ravage partit faire un tour d'avant garde dans les terres rouges, Blanche rentra chez elle et Féline, épuisée par deux jours de combats, resta au sanctuaire de Papillon, dans la forêt verte.
Ce sont donc Perspicace, Almonen, Curieux et Papillon qui prirent la route de l'abbaye.

Ils n'était même pas à mi-chemin qu'un râle/grognement répugnant se fit entendre.
Raymund, le garde d'élite du nécromancien, était derrière eux !
Papillon cria à ses amis de courir, alors que le monstrueux mort vivant essayait de tuer Perspicace. L'elfette s'assura donc que son ami ne soit pas blessé par leur poursuivant.

Arrivé aux portes de l'abbaye, elle se retourna pour vérifier que tous le monde soit bien passé, et en vie.
Elle ne vit pas le colosse en armure la charger pour lui planter son énorme épée dans le ventre. Elle s'écroula sans trop comprendre.
Sa mort permit toutefois à ses amis de s'abriter en terre consacrée, ce qui empêcha le monstre de les atteindre.
Lorsqu'il finit par décider d'aller manger le corps de Papillon, la terreur qu'il leur inspirait se changea en colère ! Perspicace s'opposa au guerrier, tel un valeureux chevalier de 60cm de haut, le cribla de sort et détourna son attention alors que Curieux décocha une pluie de flèches et qu'Almonen le protégea avec la Lumière.

Pendant ce temps, Papillon, se rendant compte de son état, eu le réflex de faire appel à la seule personne qui pouvait l'entendre, Harmonie.
Elle aurait bien appeler Ravage, plus proche, mais ce dernier ne pouvait entendre sa voix.

Harmonie, elle, si. Elle réagit au quart de tour, quelque chose se passait mal et elle devait intervenir.
Laissant le worgen prendre le dessus, elle fonça vers la forêt verte tel un éclair, démolissant tous ce qui lui barrait la route sans même prendre la peine de ralentir.
Elle tomba nez à nez avec un Raymund en grande difficulté, à la sortie du rempart de l'abbaye. Sa rage gonfla encore quand elle reconnu l'assassin de Ti-rat.
Ne voyant plus que lui, oubliant même ce pourquoi elle était venue, elle se précipita.
Le revenant, déstabilisé et amoindrit par le combat précédant, eu à peine le temps de voir le colossal worgen passé dans son dos tel une ombre et ne se rendit compte de la situation dramatique que lorsque les crocs monstrueux lui déchirèrent la nuque.

Lorsque Perspi', sur ses talons, arriva pour achever son opposant, il ne trouva qu'une Harmonie sous forme de bête, au dessus d'un corps démembré, la tête de Raymund dans la gueule. Un craquement sinistre, un claquement de crocs et le crâne du combattant d'élite finit en pulpe répugnante.

Harmonie cracha et peina à reprendre forme humaine, alors que le gnome brulait les restes du cadavre plus du tout ambulant. Ils récupérèrent l'énorme lame qui lui servait d'arme et allèrent au chevet de Papillon.
Harmonie put la ramener, au prix d'un ultime effort. Elle avait traversé 3 territoires et sortait du combat de la veille qui l'avait déjà fort fatigué. Elle s'écroula sur place pour profiter du sommeil du juste, sans même prendre mesure de l'ampleur des victoire de ces deux derniers jours.


Ce soir, le nécromancien avait perdu la majeur partie de ses forces; Murmure était à l'agonie, en deux jours, les forces du Mal avait pris la pire dérouillé qu'ils ai jamais connu depuis les temps anciens.
Revenir en haut Aller en bas
Uktena

avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 20/11/2014
Age : 37

MessageSujet: Les théories de Papillon.   Ven 28 Aoû - 21:14

Les Théories de Papillon : La vie dans le monde anciens, les communautés.

Papillon avait lut pratiquement tout les ouvrages qu'elle avait put trouver.
En compilant les informations, elle a put à elle toute seule se faire une image du monde tel qu'il était dans les différents pays connus des éveillés !
Enfin, Barde l'a pas mal aidé en fait.
Évidemment, Papillon ne peut pas concevoir des choses dont elle n'a pas idée, donc ses déduction sont en fonction de son univers actuel.
Imaginez donc la vie qu'elle dépeint comme celle que les éveillés connaissent : primitive et peu peuplée.


Le monde anciens dans les pays que nous connaissons ressemblait un peu au notre, sauf que les gens avaient eut le bon sens de faire des maisons. Et de les meubler.
Il y avait de nombreuses communautés, mais elles étaient toutes liées ensembles, restant en contact et interagissant au quotidien.

Il y avait la communauté de Sombrecomté, au bois sombre. Ils vivaient dans la ville de Croc Noir. Ils étaient un peu loin des autres, à cause des rivières, alors ils avaient pris l'habitude d'être très créatifs pour régler leur problèmes.
Ainsi, quand ils ont manqué de guerriers et que les autres communauté ne pouvait leur en envoyer, ils inventèrent un livre magique pour apprendre aux gens qui aime se battre à se battre mieux, pour avoir plus de guerriers.
Les loups aussi sont une de leur "création", non pas qu'ils aient inventé les loups, mais soit ils ont décidé de devenir des loups eux même, pour compenser leur faiblesses face à la dureté de la vie dans leur pays, soit ils ont formés des loups à devenir plus gros, plus forts et plus intelligents, pour remplacer leur pertes efficacement. Quoiqu'il en soit, ils ont tellement bien fait que les loups sont restés !

Il y avait la communauté de la Lumière, dans la forêt verte, là où se réunissent maintenant les éveillés. Leur vrai nom n'est pas transmit, mais ils vivaient dans le sanctuaire de la Lumière et les maison un peu plus loin. Donc Communauté de la Lumière semble adapté comme nom.
Ils passaient leur temps à lire et écrire des livres, cultiver des fruits et légumes et à prier. Ils étudiaient la Lumière assidument et devaient être très sages, les autres communauté venant les trouver pour avoir des conseils.
Il y avait Paxton, Emiade Merestria, sa demi-soeur elfe et surement Marie, le fantôme dans le village. Peut être même beaucoup d'autre, comme Garrick Ladétrousse.
On sait qu'ils ont subit une attaque et ont dût tout reconstruire avec Garrick, après avoir chasser les méchants, ils étaient très travailleurs et motivés !
On sait aussi qu'ils ont vaincus pleins de menaces mystérieuses, surement avec l'aide de toutes les autres communautés. Ils étaient donc aussi très courageux.

Il y avait Hurlevent, une communauté visiblement puissante, comptant beaucoup de guerriers très impressionnants, mais souvent occupés dans des pays lointains et inconnus à prévenir des menaces ou a chasser les restes de celles qui avaient été vaincues sur leur territoires.
Beaucoup de gens des autres communautés demandaient leur aide ou leur assistance pour des problèmes variés, mais ils semble que même comme ça, leur combattants n'étaient pas assez nombreux pour assister tous le monde. Leur chef, LeRoi, devait souvent prendre des décisions difficiles sur ces sujets. Pour ça, il demandait conseil à la communauté de la Lumière !
Papillon n'a pas sut localisé la communauté. Il y a tellement de villes et villages qu'elle pourrait être aussi bien à l'est qu'a l'ouest ou plus dans le nords, ou alors dans la jungle ?

Dans les plaines était la communauté de Sir Valek Bérille de la Marche de l'ouest. Sa communauté s'appelait Marche de l'ouest, et ses membres des Marcheurs.
Probablement parce qu'ils aimaient marcher. Valek était un beau chevalier fort et intelligent, un dessin en couleur le montre tel qu'il était, on peu le voir dans la grande maison au nord des plaines. Il était grand et brun. Papillon suppose qu'il aimait les chevaux, puisqu'il était chevalier, il devait en avoir souvent avec lui.
Il aidait beaucoup de gens, et tous le monde l'aimait, sauf Harmonie. Mais ce n'est pas un pas un problème puisqu'ils ne vivent pas à la même époque.
Papillon l'imagine comme une sorte de mélange entre Ravage et Barde, en humain, avec un physique ressemblant à celui de Curieux. En plus grand. Avec des chevaux.
Quand LeRoi ne pouvait aidé les gens, c'était Valek qui le faisait. La communauté de la Lumière reconnaissait sa valeur et le tenait en grande estime.

Enfin, il y avait la communauté de Dame Hazel.
Son nom fait un peu peur, mais elle est décrite comme une personne influente. Papillon pense qu'elle était la chef d'une communauté elle aussi.
Comme elle est cité au même titre que Valek Bérille, Dame Hazel devait avoir sensiblement la même influence et la même attitude héroïque.

Malheureusement, les gens de cette époque connurent une fin tragique.
Des créatures bleues apparurent dans la Vallée, elles faisait disparaitre les gens. La demi-soeur elfe d'Emiade demanda de l'aide, mais les gens de Sombrecomté commençaient déjà à subir des attaques et commencèrent à disparaitre, sauf les loups.
Les autres devaient être très occupés parce qu'ils réagirent trop tard. La communauté de la Lumière suivit. Papillon suppose que lorsque Hurlevent parvint à réunir ses guerriers et que les communauté de Valek et Hazel intervinrent enfin, il était trop tard, leur ennemi les avait séparer et ils tombèrent tous les un après les autres.

Si il faut retenir une chose de l'histoire du monde ancien, c'est qu'il ne faut pas trop se séparer. Et qu'il ne faut pas attendre avant d'agir.

Autre chose : Si la théorie du Retour est réelle, il est fort possible que les personnes dont parlent les livres soient parmi les éveillés que vous fréquentez au quotidien. Elles sont là pour ne pas reproduire les erreurs du passé. Une leçon à méditer.
Revenir en haut Aller en bas
Uktena

avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 20/11/2014
Age : 37

MessageSujet: Epée, bras, passé et avenir.   Dim 18 Oct - 20:48

Harmonie avait finalement conclut que la lame géante qu'elle avait ramassé sur le corps -les restes du corps- de Raymund était en réalité plus un poids pour elle qu'un atout.
Elle la céda donc à Barde, qui recherchait une arme pour mieux protéger ses amis.

Papillon émit l'idée formidable de la faire bénir par la Lune, comme Ravage l'avait fait avec la Lumière sur les lames qui équipent la plupart des membres du petit groupe.
Ça leur prit toute une nuit et une journée, du crépuscule au crépuscule. Au final la lame reçut la bénédiction d'Elune sous la forme d'une vive lueur argentée, Barde devenant ainsi le porteur d'une triple bénédiction divine : La Lumière pour son instrument de musique, les éléments pour ses yeux et Elune pour sa lame.

Mais les choses ne se passèrent pas ainsi.

Un œuf mystérieux apparut au milieu du village de la Forêt Verte, donnant naissance à un gros lézard agressif. Barde tenta de l'apprivoiser, en vain.
Le lézard lui ôta la vie et un bras. Bien que les efforts de Papillon et Almonen, avec l'aide du puits de Lune, permirent de ramener le musicien à la vie, son bras lui était perdu à jamais.

Lors de la purification du Sanctuaire, c'est donc Papillon qui porta l'épée, donnant le coup final à la créature de ténèbres qui hantait les lieux. Elle ne pensait la porter que provisoirement, les armes n'étant pas son fort. Celle-ci étant bénie de sa Déesse, elle ne posait pas de problème d''éthique à la jeune elfe, mais jusqu'ici, elle ornait toujours son dos, en attendant que Barde retrouve un bras gauche ...

___________________


Quelque temps plus tard, alors qu'elle méditait paisiblement, Papillon perçut une chose dans le rêve. Une créature notoire s'y déplaçait, quelque chose qu'elle connaissait très bien : un druide transformé.
Elle pensait être la seule à y avoir accès, elle alla voir de plus près.

Sur place, elle compris tout de suite le but : matérialiser le rêve de tout un peuple. Enfin, d'un groupe de personnes .. au moins trois !
Il s'agissait de Brume. Papillon passa un certain temps, indéterminé faute de déroulement du temps dans ce monde, à expliquer le monde et raviver la mémoire à Brume. La légendaire Brume, celle qui fit pousser Espoir dans la terre stérile de la Vallée, celle qui posa les fondements du druidisme dans ce monde nouveau.
La cofondatrice et chef de Hautemaison.
Son retour sur le monde mortel serait fédérateur, sa sagesse guidera les gens et sa légende les réunira.
Ce qui passa dans le Rêve et les échanges qu'elles eurent resteront dans le Rêve d'émeraude. Mais Brume en attestera, il existe bien deux Papillons. Les propos qu'elle lui tint dans le Rêve étonnerait surement ceux qui la connaissent dans le monde mortel, mais pas Brume, qui elle connut une autre Papillon fort semblable et différente à la fois.
Leur première action à peine sortie fut de restaurer le Puits de Lune, salit et épuisé par les soins apportés à Barde.
La suite ne fut que joie et bonheur parmi les anciens de Hautemaison présents ce soir là.

Durant ce séjour, Papillon fit un rêve : elle y vit le retour des "Perdus" les amis disparus qui avait marqué leur époque. Des Premiers Nés, mais aussi des frères et sœurs avec qui il y avait eut des moments de partages important.

Ainsi, les jours suivant virent le retour de Belhomme et Natsil, en plus de Brume, qui elle même partit chercher Limiia ...
Peut être d'autre revinrent aussi, plus discrètement ... qui sait quelle Papillon est sortie du Rêve ?
Revenir en haut Aller en bas
Uktena

avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 20/11/2014
Age : 37

MessageSujet: Re: Papillon, Papillons.   Mer 27 Jan - 20:12

Pap's portait maintenant l'épée de Barde, bénie par Elune, depuis que celui-ci avait perdu un bras.
Elle pensait que les événements suivant la bénédiction de la lame et même ceux relatifs à son acquisition cachaient en fait une sorte de malédiction : en effet, Harmonie l'avait ramassée et n'avait connue que des déconvenues depuis, se retrouvant à plusieurs reprises dans le monde des morts ou blessée dans un combat.
Elle l'avait cédé à Barde, dès lors un oeuf géant était apparue dans le village de la forêt verte, donnant naissance à un très gros lézards qui avait manger le bras du musicien, le laissant pour mort. Papillon utilisa le puits de lune pour le ramener avec l'aide d'Almonen mais ce dernier c'était retrouvé souillé et il fallut le purifier avec l'aide de Brume tout juste sortie du Rêve.

Depuis Papillon portait l'épée, elle s'en servit pour chasser l'entité d'ombre dans le sanctuaire de la Lumière et les petits démons dans la jungle, c'était très efficace !
Elle l'utilise depuis contre les morts vivants, avec une certaine aisance ...
Finalement elle en conclut donc que la Déesse cherchait un porteur valeureux pour sa Lame bénite et qu'il était du devoir de Papillon de trouver cette personne, en attendant, elle porterait l'épée elle même.

--------------------------------------------

En vagabondant dans les bois, faisant comme à son habitude le tour des sanctuaire sacrés de la Nature, Papillon ressentit quelque chose d'étrange : une altération dans le Rêve.
La dernière fois que cela c'était produit, elle y avait retrouvé Brume. Elle rejoignit donc le Rêve et commença à chercher ...
Rien.
Elle fit un tour de la zone autour de la petite maison, puis un autre ... toujours rien, le calme le plus complet, comme d'habitude.
Finalement elle haussa les épaules et retourna vers le monde normal, passant donc par l'atroce vallée de Jade, une épreuve toujours aussi éprouvante pour elle.

Lorsqu'elle atteint enfin la "jonction", elle fut surprise de voir que la porte s'était .. multipliée ? Il y en avait quatre et Papillon n'avait aucune idée de laquelle était la bonne. En fait, dans le rêve, la géométrie et la géographie sont des concepts abstraits, donc l'emplacement des porte n'avait en soit pas d'avantage de sens .... elle pris la première en face d'elle, en haussant les épaules, confiante en ses dieux.

L'endroit où elle arriva semblait parfaitement semblable a ce quelle connaissait déjà .. a un détail près : l'air était différent.
Elle repris ses esprits pour se rendre compte que .. Pas du tout ! Elle n'était pas le bon sanctuaire ! En réalité son exploration prudente lui montra qu'elle se trouvait dans une forêt, un lieu qu'elle reconnu en fait : la forêt qu'elle avait vue dans ses songes lorsqu'elle rencontra Sœur Rieuse la dryade.
Elle visita les ruines d'un campement vaguement aménagé puis abandonné à nouveau, attirée par l'énorme cristal lumineux qui trônait en son centre.
Lumineux, c'est le terme, avec un grand L. Le type de cristal que recherche activement Neige !
Et à coté, un de ces kiosques servant d'autel à Elune. Deux autels de deux religions très différentes, ensemble au même endroit dans une forêt mystique ?
Pour Papillon, c'était un signe, un message clair : La Lumière est l'alliée de la Lune, elles travaillent ensemble et partagent un objectif commun, chacune sa façon d'être et d'agir pour un unique but. Elle devrait en parler à ses amies.

Alors qu'elle priait pour en apprendre plus, Sœur Rieuse lui apparut. après tout, c'était chez elle, rien d'étonnant. Elle expliqua à Papillon qu'elle était dans la terre d'origine de ses ancêtres -au moins de son peuple- et non dans une autre partie du rêve d’Émeraude. Papillon connaissant l'histoire contée par les envoyés divins et les notes de la Tour rapportée par Tempérance, elle savait donc que non seulement elle venait de découvrir le pays que ses semblables cherchent depuis leur premiers pas dans le monde, mais aussi sur l'hypothétique pays par delà les mers ! Ce qui confirmait donc deux des théories des éveillés !

Toutefois, il fallait partir, des troubles à l'autre bout du monde nécessitant la présence de Papillon auprès de ses amis ... Mais elle se promit de revenir, car se pays est le sien, son histoire est celle de Papillon son liées de même que leur destin. Sans parler de cette chose, une présence, quelque part, à la fois proche et lointaine, tel un murmure porté par le vent ... Papillon devait en savoir plus, ça l'appelle ...
Revenir en haut Aller en bas
Uktena

avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 20/11/2014
Age : 37

MessageSujet: Re: Papillon, Papillons.   Mer 4 Mai - 17:01

~Des Papillons tout partout~

Papillon vivait dans la satisfaction, comme à son habitude, malgré la disparition tragique de Neige et les derniers événements.
Elle s'occupait principalement des "jardins", les endroits où les éveillés plantaient des fleurs et autres herbes et cultures utiles, priant "la déesse des jardins" pour les protéger et en faire des lieux calmes et reposants.

Elle utilisait encore le Rêve pour subvenir à ses besoins, mais dans une moindre mesure, consciente des risques qu'il y a à mélanger les deux dimensions. En effet, si il est possible de matérialiser des effets ou apporter des choses du rêve dans le monde -et inversement-, ces choses ont tendance à être plutôt incontrôlables, imprévisibles et elles altèrent souvent le monde mortel de façon chaotique. Parfois en bien, mais aussi bien souvent de manière gênante.
Elle avait mis en garde Brume contre cette pratique, mais cette dernière avait tout de même essayer. Résultat : 6 jours de pluie incessante !
Et Brume ne maitrisait toujours pas la pluie.

Un beau jour Rekhii décida de faire son propre jardin. Papillon l'encouragea avec enthousiasme et vint même bénir son jardin avec des prières à la déesse des jardins. Bien qu'il s'agisse d'avantage d'un champs avec du lin et des vignes ... Mais pour Papillon, organiser des plantes c'est faire un jardin, quelque soit le but véritable.
Quelques jours plus tard, Rekhii vit une autre kaldoreï dans son champs, une Papillon aux cheveux blancs. Elle discutèrent un peu et se rendirent à la maison commune où la nouvelle venue visita le jardin de Papillon. Elle parla des pommes, parla à une pomme et fini par laisser Rekhii seule avant de reprendre la route.

Le lendemain, un étrange arbre à pommes avait poussé derrière la maison commune, surprenant la plupart des éveillés et faisant la joie des glouglous qui en firent rapidement leur maison. L'arbre fournissait une quantité admirable de pommes, justement.

Papillon en conclut qu'il s'agissait d'un arbre SACRÉ et qu'il s'agissait d'un cadeau d'un dieu de la nature.
Elle s'interrogea tout de même sur ce présent et le dieu qui l'avait mis là. Elle se rendit donc vers Sœur Rieuse pour en apprendre d'avantage.
La dryade lui révéla qu'il s'agissait bien d'un cadeau, de quelqu'un de "sacré" et qu'elle ressemblait trait pour trait à Papillon. Son nom était Natalia.
Elle passait une bonne partie de son temps dans le Rêve, c'est donc là bas que Papillon aurait le plus de chance de la trouver.
Papillon n'était pas très rassurée à l'idée de croiser une personne capable de tels miracles comme faire pousser des arbres, mais elle devait en savoir plus.
Elle se rendit donc dans le Rêve, à la recherche de cet entité qui jusqu'alors lui avait toujours échappé ...
Revenir en haut Aller en bas
Uktena

avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 20/11/2014
Age : 37

MessageSujet: Re: Papillon, Papillons.   Jeu 22 Sep - 1:16

Ravage était de retour ! Enfin, le seul vrai amour de Papillon, même si elle ne l'admet pas vraiment en publique, elle ne trompe personne tellement elle n'est pas douée.

L'éternelle pucelle put donc partager ses nuits avec son cher et tendre, tout aussi malhabile qu'elle quand il s'agit de relation tend sentimentale que charnelle ...

On se demande donc comment se fut possible, mais les deux être les plus timides et improbables de toute l'histoire du Nouveau monde ... engendrèrent ce soir là le premier enfant ......

Surprise ! C'est la cygogne !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Satrama
Admin
Admin
avatar

Messages : 1023
Date d'inscription : 26/01/2012

MessageSujet: Re: Papillon, Papillons.   Sam 24 Sep - 22:03

Chose surprenante, en effet, quand on sait que Papillon n'est qu'un rêve. Peut-on objectivement faire un enfant à un rêve ? Et même si cela se pouvait, l'enfant ne serait-il pas qu'un rêve lui aussi ? Nous sommes devant un paradoxe fondamental. Un être normal rêve d'amour. Il l'a rêvé si fort que les draps s'en souviennent. "Si je pouvais me réveiller, à ses côtés" se disait-il. "Réveille-toi" disait l'autre. C'est beau l'amour ! Ça se raconte en chanson : "Il était une fois..." un rêve...

Mais la dure réalité rattrape les rêveurs. Ravage n'a sans doute "ravagé" que du vide et, si enfant il devait y avoir, il faudrait le rêver, lui aussi.
Revenir en haut Aller en bas
http://imagina.forumgratuit.org
Uktena

avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 20/11/2014
Age : 37

MessageSujet: Re: Papillon, Papillons.   Dim 25 Sep - 15:59

Papillon est bien conçue à partir du Rêve, a partir d'argile onirique, ayant pour modèle une certaine éveillée éponyme qui marqua son temps avant de disparaitre ... trop vite pour ses amis.
Ainsi naquit Papillon, l'actuelle, avant d'être délicatement posée dans le monde mortel. Entre deux, il y eut une intervention divine. Comme le précisait Natalia à Manon : Papillon est. Elle a une âme et sa personnalité propre. Elle n'est ni Natalia ni la première Papillon, au plus un mélange des deux, comme une fille n'est pas ses parents.
Et sa réalité ne fait aucun doute, elle est assez réelle pour être tuée par une épée. Ce qui peut mourir peut aussi donné la vie ... Ou alors être assez convaincue de le faire pour le faire. Après tout, Papillon est au minimum parfaitement réelle pour elle même et entièrement réelle dans le Rêve !
Si elle si trouve, alors l'enfant est vrai .. d'ailleurs elle rêve de grossesse ces derniers temps.

Difficile de dire ce qui se passera avec elle ... et si tout ça n'était qu'un rêve ?
Revenir en haut Aller en bas
Uktena

avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 20/11/2014
Age : 37

MessageSujet: Re: Papillon, Papillons.   Mer 26 Oct - 18:47

Tout est Un ...


Une phrase assez fréquente dans la bouche de Papillon, après "Ho ?" et "Papillon est Papillon". Mais que signifie-t-elle vraiment ?

"Tout est Un et Un est Tout. Affronter les autres c'est se combattre soit même."
Cette phrase, en elle même, est plus qu'une croyance, c'est une véritable philosophie de vie. A elle seule elle justifie l'approche pacifiste de Papillon.
Dans ses croyances, elle pourrait être comparée au principe des Trois Piliers de la Lumière. Elle juste un peu moins floue et presque aussi ouverte à l'interprétation, ce qui implique une approche gnostique basée sur la méditation et la pratique au quotidien dans l'espoir d'un jour en saisir toute l'essence.

Papillon a saisit se concept après son premier séjours dans le Rêve, bien qu'elle en ait eut conscience avant. Elle l'applique depuis a tout ce qu'elle fait.

En soit, la croyance associée est que toute chose dans le monde est lié a toute les autre, ce qui forme le monde comme une entité complète à part entière, chaque choses s'y trouvant étant une cellule de cet organisme. Toute communiquent entre elle de façon discrète et les actes des un envers les autres influencent le tout à plus ou moins grande échelle. Le principe étant d'accepter sa place dans le monde en tant que partie indissociable de celui-ci, d'accepter toute les autre formes de vie, animales et végétales, ainsi que les règles infiniment complexes qui régissent la nature ... ce qui implique donc d'en comprendre le plus grand nombre par l'étude et l'observation. Et de comprendre le Rêve, son influence, son rôle et son interaction avec tout ça.
En résumé, tout comme pour les principes de la Lumière, il est quasi impossible pour un mortel de tout comprendre totalement, mais il est possible de s'en rapprocher au mieux.
Le but réel est de ne faire qu'un avec tout ce qui nous entoure, sans se perdre soit même dans le processus. Une fois fait, toute la nature environnante devient une extension de l'adepte et communie avec lui. Toute les informations perçues par les bêtes et les plantes lui sont transmises et il a la capacité d'agir sur l'environnement avec la même facilité qu'il a à bouger les mains, par exemple. Toutefois le respect des règles de la nature fait qu'il n'ira pas à contrario de celles-ci, sauf pour la préservation.

Le dernier principe, "Combattre un autre est se combatte soit même", est une règle de vie permettant de comprendre le reste. Elle dénonce l'inefficacité de la violence dans les interaction avec le monde. Toute choses de la nature a autant de mérite à exister que soit même, tout a un rôle, un but et une place définie dans le monde et une vie en vaut une autre. Combattre -pour tuer- est donc aussi stupide que de se mettre un coups d'épée à soit même. Et quelque soit le résultat de l'affrontement, on y perd toujours.
C'est pour ça que Papillon ne se bat jamais.
Jamais ?
Ce n'est pas tout à fait vrai. Il est tout à fait normal et même indispensable de se battre avec tout son cœur contre des choses qui échappent aux lois de la nature, ou qui nuisent au monde. Même si elle sont vivantes. Dans le doute, ou si on ne peut le faire par soit même, la nature est bien faite et a elle même prévue des êtres, des esprits, des créatures et des personnes tout à fait capables de mener le combat à bien contre un parasite envahisseur trop puissant pour l'adepte seul. Auquel cas le Un est Tout s'applique aussi, ne faire qu'un avec ses alliés contre la menace. C'est la finalité même de cette croyance.
La nécromancie et ses mort vivants, les démons, les sorciers de l'Ombre et autre choses contre nature sont autant de menace justifiant de prendre les armes !

Revenir en haut Aller en bas
Uktena

avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 20/11/2014
Age : 37

MessageSujet: Re: Papillon, Papillons.   Jeu 28 Sep - 21:30

Cela faisait un moment que Papillon n'avait rien fait de notable ...
Hormis peut être des plantes qui marchent, les Fusdolea, les avoir perdu suite a à l'action d'un agent de l'ombre, les avoir remplacer par des buissons lunaires scintillant et avoir fait pousser un arbre-songe avant de s'en servir pour générer une maison bûche près du lac et faire un enfant avec Ravage.

Ho ! Ah oui, un enfant !
C'est en grande partie pour ça que Papillon n'avait pas fait grand chose : Elle était bien trop occupée à être enceinte.
Au point de s'y faire et même d'en jouer comme une enfant capricieuse pour obtenir ce qu'elle voulait ... alors qu'elle aurait put l'obtenir naturellement avec le Rêve ou sans grand effort par elle même.

Ainsi Papillon finit par accoucher, avec l'aide des filles de la Maison commune de Haute-maison, surement plus paniquées que la mère en train d'accoucher et dans la plus grande des confusion !
Au final il fut conclut que l'accouchement est une chose plutôt naturelle, mais aussi plutôt inattendue de la part d'éveillées amnésiques et que mis à part quelques tirages de cheveux, personne n'a était blessé. Sauf Seoman suite à l'envoie malheureux d'un objet lourd dans sa direction lorsqu'il venait s'inquiéter du déroulement des opérations.

Bien entendu Papillon est parfaitement innocente de tout coups et blessures ayant put survenir durant l'accouchement. Tout n'est qu'accident !

Le bébé en lui même ? C'est le PLUS BEAU BÉBÉ DU MONDE ! le seul aussi. Et le Premier Natif, surtout.
Il est en pleine forme, pèse .. hmm .. personne ne l'a pesé en fait, ni mesuré, à vrai dire ce n'est pas un réflex et le manque d'appareil de mesure n'aide pas pour ce genre de détail.
En revanche, tout le monde peu confirmer, il est né à l'age de 0 ans !

L'enfant est l'exacte portrait de ses parents, à savoir, une elfe avec des oreilles pointues et des yeux brillants qui regarde tout le monde avec curiosité et étonnement. Personne ne sait si elle tiendra plus de la mère ou du père au final, mais une chose est sure : un grand destin l'attend en tant que Premier Né du Nouveau Monde.


C'est une fille et son nom est Éclipse.
Revenir en haut Aller en bas
milinda

avatar

Messages : 327
Date d'inscription : 26/01/2012
Localisation : Val d'Oise

MessageSujet: Re: Papillon, Papillons.   Sam 30 Sep - 20:16

A Comté de l'Or, depuis ce moment, dans la maison-bûche près du lac Cristal, on peut entendre des nouveaux sons inhabituels qu'aucun éveillés n'avait encore pu entendre depuis le début de ce nouveau monde : Des cris et les babillements.
Revenir en haut Aller en bas
http://philippecatoire.free.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Papillon, Papillons.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Papillon, Papillons.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imagina :: [RP] Imagina :: Le Grand Livre-
Sauter vers: