Imagina

Forum de la communauté WOW RP du serveur 0rigine pour le royaume Imagina
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Falihii et l'Arbre Clair de Tyrie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
milinda

avatar

Messages : 326
Date d'inscription : 26/01/2012
Localisation : Val d'Oise

MessageSujet: Falihii et l'Arbre Clair de Tyrie   Dim 27 Nov - 0:22

Premier jour – Où le rêve commence...

Tout a commencé avant le début. Nous, nous avons commencé le monde avant le monde. Nous appelons ça, le rêve. Comment de toute façon faire pour vivre une vie sans l'avoir rêvée auparavant ? C’est tellement nigaud de penser que la vie est autre chose qu’un rêve qui devient matière, son, lumière, émotions et sentiments ! Pensée aussi. Donc, au commencement était le rêve mais pas seulement. Il y avait autre chose, un truc comme un grumeau dans la pâte, comme uns scories dans le diamant, comme... comme le cauchemar dans le rêve. Un truc affreux qui ne pense qu’à faire du mal à nous qui n’avons rien demandé. Mais de quoi je mêle ?

Et puis je suis née, comme on se réveille après un long, long, long et profond sommeil. Les yeux tout embués, j’ai vu des sœurs et des frères du demi-jour étirer leurs branches et leurs feuilles, tout comme moi. Je crois avoir été la première à leur sourire à ce moment-là. Je me suis mise sur mes deux racines et, chose curieuses, elles bougeaient. Elles n'étaient plantées dans le sol. C’est nettement plus pratique pour voyager. Je crois même que c’est à ce moment-là aussi que l’envie de voyager m’est venue, ainsi que celui de tout savoir, tout voir, tout sentir...

Je m’appelle Falihii. Pour moi, la vie est un cadeau merveilleux que l’Arbre-clair m’a donné. Et je lui en suis si profondément reconnaissante que je serais prête à la lui rendre quand elle le voudra.
Revenir en haut Aller en bas
http://philippecatoire.free.fr/
milinda

avatar

Messages : 326
Date d'inscription : 26/01/2012
Localisation : Val d'Oise

MessageSujet: Re: Falihii et l'Arbre Clair de Tyrie   Dim 27 Nov - 0:31

***** Première semaine

« Mademoiselle ? S’il vous plait ! » Cela venait de derrière moi. Je marchais dans la grande rue de la Ville-Montagne des humains qui mène vers la sortie. Je me suis retournée et il était là. Mon gentil séraphin, Orphano. J’ai senti que son cœur était bon et nous sommes vite devenus amis. Au milieu de toutes ses sensations et émotions en vrac que je ressentais dans la ville, lui était comme une petite brise fraiche qui m’a fait du bien. Nous sommes allés dans une taverne, à l’extérieur de la ville et c’est comme cela que j’ai commencé à apprendre des tas de choses sur les humains. Maintenant je sais que j’ai été bien naïve avec mes questions de jeune pousse, mais jamais il ne s’est jamais moqué de moi et répondait toujours du mieux qu’il pouvait. Ce n’était pas si facile. Je le comprends maintenant. Là où ça a été le plus terrible, c’est quand il m’a expliqué comment les humains faisaient des bébés. J’imaginais que j’étais une cosse qui se déchirait en deux pour laisser échapper d’elle une jeune pousse. J’en avais la sève toute gelée. Mais il m’a fait comprendre que ça ne pourrait pas m’arriver, à moi.

A notre troisième rencontre, nous avons dormi tous les deux dans le même lit. Je me sentais bien en sa compagnie. J’aurais voulu que cela dure. Mais la guerre me l’a pris. Je ne l’ai jamais revu depuis, malgré qu’il m’ait fait savoir qu’il en était revenu saint et sauf. Peut-être qu’en fin de compte il est comme tous les autres humains que j’ai rencontrés par la suite et qui disent beaucoup de choses qu’ils ne font jamais
Revenir en haut Aller en bas
http://philippecatoire.free.fr/
milinda

avatar

Messages : 326
Date d'inscription : 26/01/2012
Localisation : Val d'Oise

MessageSujet: Re: Falihii et l'Arbre Clair de Tyrie   Dim 27 Nov - 0:34

*****

J’aime le Bosquet. Ce que je dis là peut paraître bête, mais... Je me sens mieux quand je suis près de l’Arbre-clair et des miens. Pourtant, le rêve m’a montré que je devrais beaucoup voyager. Je suis toujours attirée loin, du Bosquet et mon âme a toujours le désir d’y revenir au plus vite. C’est parfois difficile de vivre un sentiment aussi partagé. Être quelque part en pensant à ailleurs !

J’ai aussi beaucoup de d’attirance pour les humains. Eux aussi font partie de mon rêve. Le rêve montre des choses, mais n’explique pas ce qu’on voit. Ça, c’est à moi de le faire : trouver des explications, la raison des choses, le pourquoi du comment et tout ce qui peut éclairer la route qu’on prend tout le temps sans savoir où elle nous mènera.

Le Bosquet, c’est chez moi, et ça le sera toujours. Il est la terre de mes racines à moi. Et si à des moments ma joie disparaît, c’est le Bosquet qui me la rend.
Revenir en haut Aller en bas
http://philippecatoire.free.fr/
milinda

avatar

Messages : 326
Date d'inscription : 26/01/2012
Localisation : Val d'Oise

MessageSujet: Re: Falihii et l'Arbre Clair de Tyrie   Dim 27 Nov - 0:37

***** Deuxième semaine

J’ai enfin rencontré Cappaeriel. J’avais entendu parler de lui. J’ai cherché longtemps l’école de la Rose et de la Plume qu’on m’avait conseillée. Mais j’ai appris qu’elle ne prenait plus d’élèves. J’ai été très déçue. Cappaeriel aurait pu être une clé pour entrer et j’avais très envie de le connaître. Il a été très gentil avec moi, mais ça n’a rien changé. Tant pis. Quand l’école rouvrira, je serais sûrement trop vieille.

Il était avec un grand sylvari tout sombre comme du charbon de bois. Il me faisait un peu peur. Je sentais quelque chose de sombre aussi en lui, et froid. Yräan était son nom. Il s’est disputé avec Cappaeriel. Si c’est un silencieux, ne devrait-il pas se taire ? Il parait que c’est un deuxième né. C’est extraordinaire ! À peine une génération s’est passée avant que des enfants ne trahissent leur mère.

Cappaeriel m’a conseillée de rester dans la région de la forêt de Caledon et d’aider notre peuple contre le Cauchemar et les Mort-vivants. Demain, je me mettrai en route.
Revenir en haut Aller en bas
http://philippecatoire.free.fr/
milinda

avatar

Messages : 326
Date d'inscription : 26/01/2012
Localisation : Val d'Oise

MessageSujet: Re: Falihii et l'Arbre Clair de Tyrie   Dim 27 Nov - 0:37

*****

[Plusieurs pages ont été arrachées.]
Revenir en haut Aller en bas
http://philippecatoire.free.fr/
milinda

avatar

Messages : 326
Date d'inscription : 26/01/2012
Localisation : Val d'Oise

MessageSujet: Re: Falihii et l'Arbre Clair de Tyrie   Dim 27 Nov - 0:39

***** 16ème jour de la saison du Zéphyr, Caledon, au pied d’un arbre.

Il parait que les poissons ont une mémoire qui ne remonte pas plus loin que de quelques minutes. Ils ont bien de la chance. Au moins, ils ne risquent pas de se poser autant questions que moi je m’en pose. Et il y a des choses que j’aimerais ne plus me souvenir. Je crains que d’arracher des pages de mon journal ne suffise pas. Il faut que me concentre sur le présent, que j’accomplisse mes missions et mon devoir pour le rêve et l’Arbre-Clair. Je ne veux pas être une héroïne, juste quelqu’un de bien. J’ai compris une chose hier soir : On n’apprend pas forcément en posant plein de questions, mais plutôt en écoutant tout ce qui passe autour ne soit.
Revenir en haut Aller en bas
http://philippecatoire.free.fr/
milinda

avatar

Messages : 326
Date d'inscription : 26/01/2012
Localisation : Val d'Oise

MessageSujet: Re: Falihii et l'Arbre Clair de Tyrie   Dim 27 Nov - 0:41

***** 17ème jour de la saison du Zéphyr, Caledon.

La réaction d’Orphano a été étrange. On aurait dit qu’il avait peur. Peur de cette folle masquée qui c’était mise entre lui et moi avec un air méchant. Peur de ce qui l’attendait car il devrait retourner au front et pensait qu’il n’en reviendrait peut-être pas. Peur de moi, comme si j’allais lui voler quelque chose, ou découvrir sa face cachée, sa zone d’ombre qu’il dit exister en toute créature vivante. Je ne voulais que son amitié, rien de plus. Il était gentil et me donnait de la joie et simplement j’aimais sa compagnie. Mais il ne veut plus rien donner. Il a dit qu’il n’avait pas le droit de partir, qu’il fallait qu’il retourne dans sa caserne. Il est en prison. Les Séraphins sont des gens mauvais qui interdisent leurs soldats d’avoir des amis. Il a dit aussi que la folle pourrait me tuer. Mais pourquoi ? Les humains sont vraiment étranges, capables du pires comme du meilleur. On dirait qu’ils sont le rêve et le cauchemar réunis. Alors ils suivent des gens qui croient avoir éliminé un de ses deux côtés d’eux-mêmes, croyant ainsi échapper à l’autre. En fait, ils ont peur d’eux-mêmes. Ophrano a peur de lui-même, peur de ne pas être à la hauteur. C’est moi qui devrais avoir peur de ça. Sa peur lui fait faire des choses mauvaises en pensant que c’est bien et c’est pour ça qu’il fait pleuvoir dans mon cœur. Peut-être qu’un jour il aura le courage de m’emmener à nouveau danser devant la machine à musique.
Revenir en haut Aller en bas
http://philippecatoire.free.fr/
milinda

avatar

Messages : 326
Date d'inscription : 26/01/2012
Localisation : Val d'Oise

MessageSujet: Re: Falihii et l'Arbre Clair de Tyrie   Dim 27 Nov - 0:47

****

Je crois que je n’ai pas bien la notion du temps. C’est très embrouillé dans ma tête. Tout ce que je sais, c’est qu’il me semble que je vais avoir bientôt un mois d’existence. Tout ça va trop vite. Toutes ses informations qui arrivent, toutes celles qui étaient déjà là, celles du rêve, celle des rêves des autres, tout est plein d’images qui s’emmêlent et je n’y vois plus grand-chose. Heureusement que mes missions officielles m’aident à tenir car elles, aux moins, ont le mérite d’être claire, comme notre mère.

Une chose m’inquiète beaucoup : Le Bosquet ne me donne plus la joie que j’y ressentais au début. Les gens y semblent si frivoles, à bavarder comme de guêpes autour du nectar, à couler des mots parfois doux, parfois piquants, j’ai souvent le sentiment d’être une étrangère. Est-ce parce que je fréquente trop les humains et leur grande ville-montagne ? Ou parce que j’en attends trop de mes frères et sœurs ? ou...

Une autre chose m’obsède. Je n’y avais pas vraiment prêté attention quand cela est arrivé mais j’y pense de plus en plus souvent. La Norne qui avait fait le cours sur la magie élémentaire avait eu une drôle de réaction à ce je lui ai décrit de ce que je voyais au contact de la terre. La première chose que j’ai vue était un bras de mort en sortant et tentant de m’attraper les jambes. Mais ça, je ne lui ai pas dit. J’ai juste expliqué que je voyais des choses mortes et des choses vivantes qui se battaient pour sortir et voir la lumière du jour. J’y ai vu la terre faite de morts et de vies mêlées en un terrible chaos qui tente de s’ordonner. Et quand elle y parvient, cela produit une graine qui éclot et donne un être végétal. Je ne vois pas ce que cela a d’étrange. Ou alors est-ce moi qui le suis ? Je ne peux m’empêcher de ressentir une frayeur à l’idée que le Cauchemar ait pu pénétrer mon rêve.

Je vais partir très loin. Je sais que je reviendrai toujours là où j’ai vu le demi-jour pour la première fois, mais mon rêve m’appelle vers ses images de paysages que je ne trouve pas à Caledon. Je dois trouver ma route et ma place. Rien ne me retient au Bosquet sinon mon amour pour mon peuple. Mais s’il est une chose que j’ai bien comprise en fréquentant les autres races, c’est qu’on ne vit pas d’amour.
Revenir en haut Aller en bas
http://philippecatoire.free.fr/
milinda

avatar

Messages : 326
Date d'inscription : 26/01/2012
Localisation : Val d'Oise

MessageSujet: Re: Falihii et l'Arbre Clair de Tyrie   Dim 27 Nov - 0:51

***** Zéphyr 27.

Je marchais sur les terres ravagées entre les Champs du Sang et les Collines Pourpres, un endroit brûlé, désolé, que les guerres ont ravagé au point que plus rien n’y pousse. C’est là que j’ai vu et compris pourquoi ma cosse avait éclos et que l’Arbre-Clair l’avait permis. C’est là que j’ai vu ma vie. Il y a avait une souche, énorme, noire, morte. Elle semblait fumer encore des souffrances qu’elle avait dû endurer, cruauté sans nom et sans raison, horreurs subies juste d’avoir poussé là. Ce devait être un grand arbre plusieurs fois centenaire, ou bien millénaire. La fureur l’avait sectionné à sa base et seuls des pieds, encore plongés profondément dans la terre, subsistaient encore pour témoigner de ce qu’il fut jadis. Sans doute n’avait-il fallut qu’un instant pour le brisé, jetant à l’oublie tant de mondes vécus, tant de rêves nourris. Je ressentais un profond désespoir en le voyant, mon frère, l’arbre mort, et je me dis que je finirai surement comme lui. J’eus une envie irrépressible de fusionner avec lui pour lui donner de ma vie mais quand je fus si près que je pouvais la toucher, un éclair de joie transperça tout mon être, des plus profondes racines de mon rêve jusqu’à la pointe de mes feuilles. Mes yeux virent le destin. Une petite pousse, un bourgeon, avait éclot au bord d’une de ses cicatrice. Deux petites feuilles vertes et une tache blanche au centre, petite fleur qui me souriait, petit triomphe que me murmura : « tu vois, je suis encore en vie ».

J’ai passé toute la nuit à protéger cette pousse et, au matin, quand la lumière du soleil caressa le monde de ses premiers rayons, j’aperçus que la souche c’était couverte de dizaines de petites pousses semblable à la première. Pour l’Arbre-clair, moi aussi je suis une petite pousse. Nous en sommes tous une. Nous sommes tous des promesses de la renaissance. Tant qu’un peu de sève coule, la vie peut revenir. Jamais il ne faut oublier cela.

Mère ! Jamais je ne t’abandonnerai.
Revenir en haut Aller en bas
http://philippecatoire.free.fr/
milinda

avatar

Messages : 326
Date d'inscription : 26/01/2012
Localisation : Val d'Oise

MessageSujet: Re: Falihii et l'Arbre Clair de Tyrie   Dim 27 Nov - 0:54

***** Registre ODS

Il m'est arrivé quelque chose d'étrange hier soir. J'allais faire une course personnelle à l'arche du Lion quand j'ai rencontré dame Main Rouge, une grande humaine masqué que j'avais déjà croisée à la taverne du Pichet du quartier de l'Ouest de la ville-montagne des humains. Elle m'a dit qu'elle allait voir un de ses amis et je lui ai expliqué qu'après ma course, j'irai en ville y faire un tour. En fait, je voulais aller écouter un peu ce qu'il se passait dans les tavernes de la ville-montagne, dans les quartiers d'Ossa et de l'Ouest. Après que j'eus terminé ce que j'avais à faire à l'Arche, j'ai donc repassé le portail pour aller au quartier d'Ossa. À la taverne, les gens ne parlaient que de leurs fesses et d'autres parties plus ou moins cachées de leur anatomie. Au début, j'ai écouté pour savoir un peu plus sur les humains et comment ils sont faits mais ils finirent par utiliser des expressions bizarres que je ne comprenais pas. Et ça les faisaient rire. Ne voyant plus rien d'intéressant dans tout cela, j'ai décidé de partir pour aller au Pichet sans Fond. Et là, j'ai comme un trou dans ma mémoire. Je ne sais pas du tout ce que j'ai fait, entendu, vu ou dit. Je me suis réveillée ce matin au pied d'une muraille du quartier de l'Ouest avec une drôle de sensation de malaise. C'est étrange, je ne dors jamais ailleurs qu'au pied d'un arbre. Je n'ai pu arriver à ce mur toute seule. Je suis très inquiète. Je déteste ne pas me souvenir. Il ta des choses louches qui se passent dans cette taverne.
Revenir en haut Aller en bas
http://philippecatoire.free.fr/
milinda

avatar

Messages : 326
Date d'inscription : 26/01/2012
Localisation : Val d'Oise

MessageSujet: Re: Falihii et l'Arbre Clair de Tyrie   Dim 27 Nov - 0:55

*****

La routine. Tuer des araignées par-ci, des mort-vivants par-là et quelques chauchemardeux au passage. Rien d’extraordinaire. Le pire, c’est ce pays blanc où je suis allée. C’est sinistre et froid. Je me demande si Ciscilianne est née là-bas. Peut-être que sa mère à elle est un arbre-mère tout blanc aussi.

Il y a quelques jours, il s’est passé quelques choses dans la ville-montagne. Les humains commencent à me faire très peur. Je ne peux pas en parler ici cela me glace la sève encore plus que le pays blanc. Dans deux jours, je dois retourner au pays blanc. Mes feuilles vont encore geler. J’en grelotte déjà, rien qu’en y pensant. Mais c’est important. Pourvu qu’il y ait du feu, là-bas !
Revenir en haut Aller en bas
http://philippecatoire.free.fr/
milinda

avatar

Messages : 326
Date d'inscription : 26/01/2012
Localisation : Val d'Oise

MessageSujet: Re: Falihii et l'Arbre Clair de Tyrie   Dim 27 Nov - 0:57

*****

S'il y avait des gens du côté de la Terrasse du Rêveur au Bosquet avant hier (52 Zéphyr), ils auraient pu apercevoir Falihii brûler quelque chose avant d'aller déposer les cendres auprès d'une rose et de partir. La fleur ne dépérit pas. Elle ne sourit pas non plus. Elle resta tel quel, comme insensible.
Revenir en haut Aller en bas
http://philippecatoire.free.fr/
milinda

avatar

Messages : 326
Date d'inscription : 26/01/2012
Localisation : Val d'Oise

MessageSujet: Re: Falihii et l'Arbre Clair de Tyrie   Dim 27 Nov - 0:58

< Quelques temps plus tard, Falihii ouvrit un nouveau carnet qu’elle appela « nouveau journal ». Mais, celui-ci, elle le garda secret. >

*****

L’idée était pourtant simple : Aller vers le nord, toujours plus loin. C’est avec cette idée en tête que je suis partie. Je ne voulais pas fuir. Je ne voulais pas abandonner. Je voulais juste comprendre.

Je ne suis pas sûre d’avoir compris. Pourtant, j’ai vu tant de choses !

Ma seule certitude désormais est que l’herbe n’est pas plus verte dans le nord. Une terrible envie de revoir mon arbre me torture le cœur. En vérité, partir n’est pas si difficile. C’est ne pas revenir en arrière qui l’est.

Arrivée où je suis, dans un coin perdu au nord de la chaine des Cimefroides je ne parviens plus à faire un pas de plus. Un effroyable dragon terrorise la région et je sens que je n’ai pas la force d’aller plus loin. Le froid gèle mes larmes qui forment comme des stalactites sous l’immense grotte qu’est le vide qui envahit mon âme. Mais pourquoi avoir quitté mes amis ? J’en avais peu mais j’en avais tout de même. Seule dans la montagne, je regarde en bas. A quoi bon rester là si c’est pour ne vivre que pour soi-même ? Il faut que je revoie l’arbre-mère et que je ne la déçoive plus.

Je dois maintenant repartir vers le sud.
Revenir en haut Aller en bas
http://philippecatoire.free.fr/
milinda

avatar

Messages : 326
Date d'inscription : 26/01/2012
Localisation : Val d'Oise

MessageSujet: Re: Falihii et l'Arbre Clair de Tyrie   Dim 11 Déc - 12:18

Des fleurs ! De magnifiques fleurs rouges, violettes, jaune-orangé ! Enfin, je revois des fleurs. Les stalactites de glaces que se formaient dans mes feuilles ont fondu. Un monde multicolore s’étend à nouveau devant moi et ça me procure une joie immense. L’Arbre-Clair ne doit plus être très loin. On cœur chante et allonge mes pas chantonnant. Je me souviens de ces airs du temps où j’étais été heureuse parmi les miens, au tout début de ma vie. A quoi ressemble le Bosquet maintenant ? A-t-il changé ? Y retrouverais-je d’anciens amis ? Peu importe ! Pour l’instant, j’ai envie de rire et de profiter de l’air tiède qui réchauffe mes membres endoloris par des semaines de marches dans le froid du nord.

Au pied d’une grande tige qui faisait bien trois fois ma taille, se balançait avec une molle bienveillance une énorme feuille m’inondant d’une ombre douce. Une émotion immense m’a envahi et j’ai repensé à ma mère. J’ai enlacé la tige de mes bras, c’était plus fort que moi, et l’ai serrée en pleurant comme une fontaine, c’était des larmes de joie. Je crois que suis bien plus proche du végétal que de l’animal. J’ai envie de protéger ce monde végétal, et d’être protégée par lui. Vivement que je retrouve sa mère, l’Arbre-Clair, et le Bosquet où j’ai fait mes premiers bourgeons.
Revenir en haut Aller en bas
http://philippecatoire.free.fr/
milinda

avatar

Messages : 326
Date d'inscription : 26/01/2012
Localisation : Val d'Oise

MessageSujet: Re: Falihii et l'Arbre Clair de Tyrie   Dim 11 Déc - 12:18

Je crois que j’ai chanté trop vite. La neige et la glace ont disparu mais la route est bien plus longue que je ne le pensais. J’ai dû me tromper de route. Je ne sais pas. Arrivé au sud, d’une terre, il n’y avait que de l’eau. A perte de vue. Océan dont le courant trop fort me repoussait invariablement vers les terre que je venais de quitter. Pourtant, je suis bonne nageuse. Une brindille comme moi, ça flotte très bien. J’ai toutefois dû remonter au nord.

Plus au nord. Encore plus au nord. Je désespérais. Pourtant, une chose m’encourageait : Pas de neige ! Pas de glace ! Pas de feuilles gelées agonisantes de froidure. Je suis passée par des terres qui me rappelaient des choses que j’avais vues déjà. Ces étranges être poissons qui paraissent si naïf et, pourtant, si courageux ! Des arbres, des fleurs... Et alors que je sentais mon esprit et mon corps d’engourdir, que je pénétrais le rêve toute éveillée, épuisée, marchant comme une machine sans plus vraiment trop y croire, un portail se dressa devant moi. Je ne m’arrêtais pas.

C’est ainsi, comme par hasard, que je me retrouvais dans un lieu à la fois familier et étranger, tellement changé que je n’y ai pas cru tout de suite : L’Arche du Lion. Tout avait changé ! La dernière fois que j’avais vu l’Arche du Lion, c’est une terre en feu. Les cris d’agonies des gens, je les entends encore. J’ai frémis en voyant le nom sur la pancarte. Mais toutes les horreurs avaient fait place à une magnifique ville où toutes les influences de tous les peuples s’y dessinaient. Un grand mélange qui mettait un peu mal à l’aise et sui fleurissait d’espoir et de promesses. A nouveau, mon cœur gonfla de joie. Désormais, le Bosquet était à portée de pétale.
Revenir en haut Aller en bas
http://philippecatoire.free.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Falihii et l'Arbre Clair de Tyrie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Falihii et l'Arbre Clair de Tyrie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imagina :: [HRP] Taverne :: Autres mondes :: Voyages-
Sauter vers: