Imagina

Forum de la communauté WOW RP du serveur 0rigine pour le royaume Imagina
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Histoire du Nouveau Monde - Chapitre II - La magie et les Dieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Satrama
Admin
Admin
avatar

Messages : 1054
Date d'inscription : 26/01/2012

MessageSujet: Histoire du Nouveau Monde - Chapitre II - La magie et les Dieux   Mar 18 Avr - 18:36

Histoire du Nouveau Monde - Chapitre II - La magie et les Dieux
Par Harmonie

Ce livre ce trouve dans la maison commune de Comté de l'Or.


La Vallée alors était le seule pays connu. Nul autre endroit où se rendre. L'accès à la forêt sombre était fermé par un éboulement, on en voit encore aujourd'hui les traces. Le passage vers le marais était gardé par un redoutable Gardien, exterminant sans pitié tout mortel osant s'approcher. C'est ainsi que tout un groupe de Premiers perdit sa seconde chance dans un grand moulinet de sa terrible lance. Heureusement qu'il y avait la seconde chance d'ailleurs sans quoi l'histoire aurait put prendre fin à ce moment tragique.

Le pays était peuplé de créatures redoutables, qui paraissent bien risibles de nos jours, mais avant, tout était pire. Les rats se déplaçaient en meute, tous très agressifs. Il s'agissait alors de véritable vagues de dents aiguisées qui se précipitaient sur les malheureux éveillés. Des fantômes d'âmes oubliées tentaient de se nourrir de l'essence vitale de tout être vivant passant à proximité, les pires étant les rampant des ruines, des âmes en peine incarnées dans les restes de mortels momifiés, des cadavres, seuls corps qu'ils avaient put trouver. La légende dit que ces êtres sont en fait des âmes ayant profiter du passage des éveillés hors de la crypte pour sortir eux aussi, mais sans être "élus". Ils n'avaient pas de corps. Ils se seraient donc rabattus sur les restes des anciens occupant des lieux en guise de corps... Quoi qu'il en soit, ils haïssent les éveillés plus que tout autre chose et ne sont que des simulacres grotesque des vivants.

Les points d'eau, eux, étaient infestés de lézards. Les lézards voulaient manger, les éveillés voulaient boire... le conflit était donc inévitable entre les deux. Beaucoup perdirent la vie dans leur mâchoire redoutable.

C'est dans ce monde hostile que vécurent les Premiers. Natsil, Brume, Limiia, Papillon, Gorn, Jade, Gribarbe... Il m'est impossible de les citer tous, mais dans les souterrains, sous les ruines aux pieds de la tour, se trouve une stèle citant les noms des Premiers.


La Première magie.

Des stèles de pierres et des livres poussiéreux et rongés par le temps parlaient des dieux, exhortant les mortels à prier pour demander leur aide. Ce que firent les Premiers. Il est à noter que, bien souvent, ils réclamaient soit des choses totalement égoïstes, soit totalement absurde ou hors propos. Mais ceux qui faisaient acte d'une vraie foi obtinrent des réponses. Souvent évasives, plus souvent encore des épreuves, mais rarement des pouvoirs.

Toutefois, le premier pouvoir, la toute première magie est du fait de Papillon. Oui, encore elle. Elle vous paraitra insupportable et enfantine, si vous la croisez, mais elle a bel et bien négocié face à face avec le Maitre et a aussi appris la première magie, ce qui n'est pas rien. Dans une caverne à l'atmosphère brulante et enfumée de la vallée grise, se cachait un esprit du Feu. Nombre d'éveillés tournaient autour, mais il ne répondait que rarement. Les rares fois où il le faisait, il réclamait du combustible. Les gens lui offraient... plus ou moins leur déchets.
Papillon l'approcha elle aussi, mais répondit à sa demande par un "je n'ai rien à offrir que ce que je porte". Ainsi elle lui sacrifia un manuel sur le travail du cuir et son solidos, son arme.

A vrai dire, c'était tout les objets en sa possession. Touché par ce sacrifice, il lui demanda d'approcher pour l'embrasser, ce qu'elle fit. La flamme et le papillon, une histoire qui se fini généralement mal... sauf si elle a la bonne approche, auquel cas elle devient un spectacle de lumière colorée. Papillon acquit la capacité de lancer des boules de flammes blanches, un pouvoir étonnant à cette époque et une arme de chasse et de survie hors du commun, surtout dans les mains de quelqu'un qui n'a pour vocation que d'aider les autres du mieux qu'elle peut.

C'est là l'événement qui changea tout dans le monde des éveillés. Dans le votre aussi. À un point tel qu'il changea la nature du monde lui même : La Magie existe. Son pouvoir n'a nul pareil et elle est l’outil le plus puissant qui soit, dispenser par les Dieux et les esprits antiques. Craignez-la, aimez-la, mais vous ne pourrez l'ignorer car elle est partout à présent.


Espoir.

Pour parler d'Espoir, il faut parler de Brume, car elles sont intimement liées l'une à l'autre. Brume apparut dans la Crypte en même temps qu'une semblable, une draenei nommée Neige. Toutes deux affrontèrent les épreuves des dédales de la crypte et toutes deux en sortirent en même temps. Elles étaient comme des sœurs. Mais ça ne dura pas. Quelques jours à peine à l'extérieur et les lézards dévorèrent Neige sous les yeux impuissants de Brume. Pleine de haine et d'amertume, Brume chercha à se venger de ces cruelles créatures, les tuant à tour de bras.
Cela n'apaisa pas son chagrin. Les lézards sont des bêtes qui font ce que les bêtes font : elles chassent et mangent pour survivre, comme les éveillés.

Prise de remord devant ce massacre inutile, elle ramassa la dépouille de ses "ennemis" et les offrit en sacrifice aux Dieux, sur un autel improvisé à coté de la chapelle.
Elle poursuivit les offrandes de la sorte trois jours durant. Nourrit par le sang et les larmes, la colère et le chagrin, les dieux reçurent se sacrifice comme un don d'un réelle importance symbolique. Ils y répondirent de façon surprenante. Au troisième jours, une petite plante émergea de la terre stérile a coté de l'autel.

Brume poursuivit ses offrandes, avec amour et dévotion, tant et si bien que la plante grandit petit à petit. Plus étonnant encore, elle se mit à lui parler.
Elle lui expliqua les voies de la nature et de la sagesse. Ainsi naquit la Fleur, guide des adeptes de la nature et de bien d'autres. Sa créatrice, Brume, première Druide du monde nouveau, la nomma Espoir. Elle ne savait pas encore à quel point ce nom serait véritable.


Résurrection.

Suite à la mort de Thor, un ami tauren, Brume se mit en quête du moyen de venir à bout de cette fatalité. Il y avait la seconde chance, certes, mais ça ne suffisait pas. À ce moment, il faut savoir que les choses avait déjà bien avancée dans le Premier Age. Jade et Sha'or avaient découvert la Lumière. La nature était devenue une religion. Gorn, le Premier des Premiers, avait eut la merveilleuse idée de s'allonger sur un nid de scorpions. Le poison eut raison de lui, laissant Natsil seule et enragée à l'égard des dieux, trop peu prompte à venir en aide aux mortels. Ce qui entrainera des répercutions dramatiques durant le 2nd Age.

Papillon avait disparue, nul ne savait où elle était. Celle que vous croiserez aujourd'hui prétend ne pas se souvenir de cette époque, mais allez savoir... Elle est en tout point identique à celle du premier age, le hasard n'existe pas, les dieux ne jouent pas aux dés. C'était là l'époque de Tempérance et des changements radicaux apportés par sa plus grande invention : la science. Ou plutôt, l'artisanat. Accessoirement elle a aussi créé le commerce au même moment, ce qui plut nettement moins aux autres éveillés. C'est aussi à cette époque que commença à germer le concept de communauté, mais ce n'est pas le sujet.

C'est donc dans cette ambiance que survint la mort de Thor, ami fidèle et fier compagnon de Brume. Il fut lui aussi victime d'une marée de rats, pire fléau du Premier Age. Avec l'aide de Tempérance, Brume étudia la façon dont Espoir renaissait malgré les mauvais traitement qu'elle pouvait subir, notamment de la part d'éveillés peu respectueux. Tempérance parvint à décrire le fonctionnement de ce phénomène : puiser les forces de la terre, les envoyer vers le ciel et se nourrir de son énergie pour faire naitre la vie entre les deux. Le principe du Ciel et de la Terre, fondamental pour les druides et la base de leur magie curatrice.

Cela ne suffit pas à ramener Thor, mort depuis trop longtemps. Mais leurs efforts prirent tout leur sens au moment de la mort de Saphyr, une autre adepte de la nature. Toutefois la seule connaissance ne suffit pas, ce qui est vrai pour Espoir ne l'est pas pour un mortel. Et même si ce savoir fondamental est capital pour tout adepte de la nature, il ne ramène pas les morts pour autant. Il fallait quelque chose de plus.

Ce n'est qu'avec l'intervention de Valiamei, messagère de la Nature, que Brume comprit que pour ramener une personne du monde des morts, il fallait aller y chercher son âme.
Pour accomplir cet exploit, Brume se donna la mort. Elle alla ensuite quérir l'âme de son amie dans les lymbes pour la guider suivant les instructions de l'envoyée divine. "De l'autre coté de l'eau, un lieu où nul ne va jamais tu trouvera ..." Ainsi elle découvrit le point dit de "résurrection" une partie du monde des morts où la quiétude et la spiritualité particulière qui s'en dégage permet aux rares élus en ayant le pouvoir de guider les âmes de leur proches vers leur corps d'origine.

En ce jours bénit de tous, la fatalité de la mort fut vaincue. A jamais le monde en serait changer.
Revenir en haut Aller en bas
http://imagina.forumgratuit.org
 
Histoire du Nouveau Monde - Chapitre II - La magie et les Dieux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imagina :: [RP] Imagina :: Bibliothèque-
Sauter vers: